Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les membres de l’Association Socioculturelle des Anciens Combattants des Ex-Colonies Portugaises, dont le siège est à Roubaix, pour fêter le 20ème anniversaire et au même temps les 43 ans de la Révolution des Œillets, se sont réunis avec leurs épouses à la Maison du Portugal de Roubaix, le dimanche 30 avril, autour d’un repas convivial.

Conviés pour l’évènement, nous avons demandé à Manuel Pereira, Secrétaire de l’association s’il n’était pas d’une certaine façon ringard de continuer à organiser ce type de rencontres? Selon Manuel Pereira, il est plus que jamais nécessaire d’organiser et partager de tels moments. Il y a eu des combats sur le terrain et d’autres qui ont été menés, comme par exemple, pour obtenir des droits à la retraite pour les années passées sous les drapeaux.

Quelques dizaines d’années post-guerre coloniale, des ex-combattants souffrent encore de séquelles physiques et morales, tel que «le stress de guerre». Maux qui pour quelques uns n’ont pas encore été reconnus. Des démarches sont encore en cours autour de cette reconnaissance ainsi que sur le thème de l’attribution d’une carte de malade militaire qui donnerait accès à des traitements médicamenteux en externe gratuits.

Le repas annuel organisé par l’Association des Combattants des ex-Colonies Portugaises est l’occasion de revoir des amis et d’échanger. Au début de la rencontre une minute de silence a été respectée en honneur des membres de l’association décédés.

Etaient présents au repas, des associés qui ont fait leur service militaire en Angola, Mozambique, Guinée-Bissau et même en Inde.

A tous les membres présents, Manuel Pereira a fait la surprise en offrant un bol et sous-tasse avec la date de la rencontre. Symboliquement et en souvenir du 25 Avril, toutes les épouses se sont vues offrir un œillet rouge, symbole de Liberté. Liberté que selon Manuel Pereira, est menacée en France. Il se dit attristé de voir des lusodescendants voter aux élections présidentielles en France pour Marine le Pen. Il ne souhaite plus revenir au temps des deux portes monnaies: l’euro ayant facilité bien des choses. Il est également important de pouvoir avoir le choix de sa nationalité et que le droit de vote des étrangers soit conservé, voir qui soit élargie à d’autres élections que les élections locales et européennes.

L’association qui représente dans le Nord de la France les «Veteranos de Guerra de Braga» et qui est affiliée à «Liga Portuguesa dos Combatentes» était présente lors des Cérémonies du 99ème Anniversaire e la Bataille de la Lys, le 22 avril, à Richebourg et La Couture.

Le centenaire de la Bataille de la Lys est dans un an, et l’association nordiste compte bien participer et collaborer à ce qui devrait être un moment important pour la Nation portugaise. Associations, représentants de l’état, ainsi que d’autres forces vives aurons à l’honneur de rappeler notre Devoir de Mémoire.

L’association s’est occupée, le long de ses 20 ans, de plus de 250 dossiers de retraite. Le thème est moins d’actualité, toutefois des combats restent à mener: ne pas oublier, défendre les acquis, faire reconnaitre des droits ainsi que les valeurs de nos deux peuples, France et Portugal, tels que la Liberté, l’Égalité et la Fraternité.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 3 Votos
4.7