Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

La Portugaise Luciana Diniz, avec l’étalon d’Edouard de Rothschild, le gris «Winningmood», de 18 ans, a dominé la première épreuve du Jumping International de Chantilly qui a eu lieu le week-end dernier sur la piste Meautry au pied des Grandes écuries de Chantilly (60). L’étalon monté par Luciana Diniz s’est montré le plus efficace et le plus rapide des 13 barragistes de la première grosse épreuve du Jumping cantilien (trois double sans faute).

Luciana Diniz a participé à la compétition individuelle obligatoire pour ceux qui n’ont pas participé à la Global Champions League. La Portugaise a devancé de plus d’une seconde l’Ecossais Scott Brash avec Hello Senator, KWPN de seulement 8 ans, soit 10 ans plus jeune que le gagnant du jour.

La journée a débuté avec de bon matin les épreuves 1* et 2* réparties sur les deux pistes de l’Hippodrome de Chantilly (60) où les quelques spectateurs déjà présents pouvaient observer des cavaliers tels que Guillaume Canet, d’ailleurs deuxième du Prix Renault Rent (1,35m), Marina Hands ou les professionnels déjà à cheval pour les compétitions de la journée.

Le premier rendez-vous était donné à 13h45, début de la première épreuve 5*, meilleur niveau international de saut d’obstacles, le Prix French Tour. Cette épreuve de vitesse fût menée de bout en bout par le Belge Pieter Devos, associé à «Haloubet Hitchcock» un hongre de 10 ans, passé en deuxième et mettant la barre très haute avec un temps à 60,03 secondes, inatteignable par les 43 autres participants.

L’épreuve majeure, la Global Champions League, a clôturé en beauté la première de trois journées sur l’Arène Meautry. Dix-sept équipes de cinq cavaliers, aléatoirement formées en début d’année, aux couleurs des villes étapes du Longines Global Champions Tour, s’opposent dans une compétition en deux temps, sur les deux premiers jours de l’événement. Deux cavaliers prennent part à chacune des étapes. Les «Hamburg Diamonds» se sont montrés les plus forts. John Whitaker et Harrie Smolders ont fait honneur à leur équipe, signant deux sans faute avec une infime avance au chronomètre, 11 centièmes sur deux parcours, sur les «Miami Glories», également double sans faute grâce au Champion olympique 2012 Scott Brash et l’Américaine Paris Sellon.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 3 Votos
9.1