Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Pour son premier match de la saison face à Arras, les Lusitanos ont concédé le match nul (2-2) dans les dernières secondes de la partie. Frustrant.

A croire que les mauvaises habitudes ne se perdent pas chez les Lusitanos. Pourtant, que ce soit sur le banc ou sur le terrain, la formation saint-maurienne ne manquait pas de nouvelles têtes au moment d’attaquer sa saison 2017-2018 de National 2.

Avec 5 nouveaux joueurs au coup d’envoi (Rocha, Viegas, Ribadeira, Kisley, Leonel), la formation de Luís Loureiro espérait bien réussir ses grands débuts face à Arras, devant ses supporters. Dès les premières minutes, Saint Maur confisquait le ballon sans pour autant se créer de réelles occasions dangereuses.

Arras, 5ème la saison passée, restait attentif à la moindre erreur pour lancer des contres dangereux et bousculer le bloc saint-maurien.

C’est d’ailleurs sur une perte de balle au milieu de terrain que Sébastien Bernard, profitant d’un centre au second poteau, surprenait la défense des Lusitanos à la 37ème minute pour placer Arras FA en tête (0-1). Un vrai coup de massue. Mais au courage, les hommes de Luís Loureiro allaient revenir à la marque, au meilleur des moments, juste avant la pause.

Sur un coup-franc millimétré de Kévin Diaz, le défenseur brésilien, Lucas Rocha, devançait la sortie du portier arrageois pour placer une tête égalisatrice (1-1, 44 min) et inscrire, au passage, son premier but en France.

 

Premiers buts pour Rocha et Kisley

Dès le retour des vestiaires, il ne faudra pas attendre longtemps pour voir Saint Maur prendre les commandes. Sur son côté gauche, Kévin Diaz adresse un centre fort, que Meunier ne peut que dévier du bout des gants, sur la tête de Kisley (2-1, 55 min).

Le Capverdien débloquant dès la première journée, son compteur pour les Lusitanos. Mais à l’image de la saison passée, Saint Maur s’est alors contenté d’attendre et les possibilités de marquer un troisième but se faisaient trop rares.

Arras s’est alors jeté à l’assaut des buts de Revelino Anastase pour égaliser et après un premier avertissement, l’AFA arrachera dans les dernières secondes un précieux point au Stade Louison Bobet, grâce à Diaby Coulibaly (2-2, 90 min).

Un match nul qui sonnait comme une défaite dans la tête des Saint-Mauriens au moment de regagner les vestiaires. «Ce match nul laisse forcément un goût amer, analysait Luís Loureiro à l’issue de la rencontre. Ce but encaissé à la 90ème minute nous fait du mal mais cela fait partie du football, il faut savoir l’accepter. Il reste la sensation que l’on aurait pu maintenir cet avantage. Cela n’est pas arrivé”.

“L’équipe n’a pas été exceptionnelle. Il faut le reconnaître. Je pense qu’on n’a pas été à notre vrai niveau. Je suis convaincu que l’on peut faire beaucoup mieux. Malgré cela et sans avoir offert notre meilleur visage, on a réussi à repasser devant au tableau d’affichage après avoir concédé l’ouverture du score. C’est dommage» dit Luís Loureiro.

Pour l’entraîneur saint-maurien, il faudra savoir relever la tête dès le prochain match face à Drancy. «Le Championnat est encore long avec de nombreuses journées. Beaucoup de joueurs découvraient le National 2 et beaucoup faisaient leurs débuts sous le maillot des Lusitanos. Maintenant, c’est fait. Cela aurait été avec la victoire, cela aurait parfait. Mais c’est avec un match nul, cela prouve qu’il y a encore beaucoup de travail à accomplir dans les prochaines semaines».

Comme l’an passé face à Wasquehal (1-1), les Lusitanos concèdent le nul à domicile dans les dernières secondes (2-2) pour ses débuts en National 2. Reste à savoir si l’avenir permettra aux Saint-Mauriens de jouer la montée jusqu’à la dernière journée, une nouvelle fois.

A condition de changer la fin…

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 3 Votos
9.9