Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les danseuses capverdiennes du groupe «Alma Criola» et les musiciens de l’orchestre traditionnel «Serenata» – 26 personnes au total – sont venus en France pour participer à plusieurs festivals d’été.

Ils ont été accueilis le 16 juillet par David Leite de l’Ambassade du Cap Vert en France et sont partis ensuite pour Montignac.

«Ce fut une longue et épuisante bataille pour que le folklore caboverdien puisse rayonner au festival international de Montignac» explique David Leite. «Rien n’aurait été possible sans l’infatigable Françoise Ascher et Alain Labattut, un dur à cuir».

Alain Labattut est la voix du Conseil International des Organisations de Festivals de Folklore et d’art traditionnel (CIOFF France), une ONG regroupant plus de 100 pays, liée à l’Unesco pour la diffusion et la préservation du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.

David Leite explique le choix de «Alma Criola» et de «Serenata» «parce qu’ils avaient laissé leurs marques à la Foire de Bressuire il y a deux ans, l’un des événements les plus prodigieux que nous ayons vu en France mettant Cabo Verde à l’honneur! Leur prestation était l’assurance même d’un succès».

En fait, Montignac n’a été que l’épicentre d’une itinérance de festivals internationaux de danses et musiques du Monde (36ème édition), se déroulant traditionnellement dans différentes agglomérations et sur plusieurs semaines en juillet/août.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.9