Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Seclin: L’Association Ibérica assure la Fête

LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves

Préparé avec minutie par David Vasconcelos et son équipe, de l’association Ibérica, les trois cents spectateurs présents se sont régalé au repas/spectacle auquel il ont pu assister samedi dernier, le 7 octobre, à la Salle des Fêtes de Seclin.

Il y a avait du bénévolat à l’entrée de la salle, au bar… sur scène nous avons eu droit à un répertoire varié et bien enchaîné par les artistes du groupe Los de la Noche, labellisé DRAC et disposant des agréments à la diffusion du Nord et Pas de Calais.

Les portes de la salle se sont ouvertes dès 18h00 pour permettre les échanges autour d’un verre accompagné de tapas.

A 19h15 les spectateurs ont été invités à faire place à la bonne paella.

Le repas terminé, place aux artistes. Il fallait y penser… les organisateurs l’ont fait: associer la danse de Flamenco aux claquettes, première partie intitulée Zapateo. Rencontre du Taconeo et des Claquettes, tout ceci sous des airs de musique biens connus des années 1960, 1970… Claquettes/Taconeo… la rencontre entre deux artistes: Jean-Pierre Douterluigne et Estrella La Peli de Linares. Par moment nous avons eu droit aussi, à une espèce de dialogue entre les claquettes et le Taconeo, nous rappelant notre fado da desgarrada.

Pendant la demi-heure qui a suivie, Joselito Del Fuego (Pepe Bolon) et Nelito (David Vasco) nous ont présenté un spectacle plein d’émotion et de passion. Malgré l’âge et quelques soucis de santé, la voix de Joselito est encore très belle et d’une puissance qui étonne. Les grands hits d’Espagne furent remémorés dans ce nouveau spectacle des deux compères… pour les plus anciens le rappel de bons moments de leur jeunesse, de belles rencontres.

A partir de 21h30 place au grand spectacle, avec Los de la Noche: Du Flamenco Gypsy EspañoLatino. Cette formation régionale de huit musiciens a conduit les spectateurs présents à un voyage culturel unique au pays du soleil, de la fiesta, des rythmes espagnols, gypsy’s et afro-cubains…

Estrella, avec son savoir, son art, sa sensualité, accompagnait par sa danse de flamenco, les morceaux de musique, elle joue avec l’espace, elle s’exprime dans l’espace, de la grâce jusqu’à la pointe des doigts. Contrairement aux musiciens qui étaient tous de noir vêtus, Estrella passait du rouge au noir, nous rappelant le fameux roman de Stendhal.

Pendant plus de trois heures et demi, Ibérica nous a proposé une spectacle de dépaysement bien assuré.

L’Association Ibérica présente depuis quelques années des spectacles pour petits et grands avec des artistes portugais, espagnols, français… L’association évolue vers une formule qui ressemble à une résidence d’artistes, voulant mettre en évidence les cultures des gens venus d’ailleurs, même si l’intégration des ces populations est une réalité. Cultures… qui finissent par enrichir la culture d’ici, la culture de la France.

En préparation pour 2018, un grand spectacle ou le Fado sera cette fois-ci à l’honneur.

 

 

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 4 Votos
5.4