Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Sporting Club de Paris 3-3 Nantes Métropole

L’affiche était prometteuse à Carpentier samedi dernier, entre le Sporting Club de Paris, qui avait laissé entrevoir de très belles choses la semaine passée à Toulon, et l’équipe de Nantes Métropole qui avait gagné largement ses 3 premières rencontres.

Pas de déception sur ce point, le match a tenu toutes ses promesses, jusque dans le dénouement de cette rencontre.

C’est un avec un effectif au complet que le Sporting se présente devant une assistance bien garnie. Les joueurs du Président José Lopes attaquent ce match en monopolisant le ballon et en annexant le camp adverse.

Pendant cette période, les joueurs de Fabrice Gacougnolle subissent, et le gardien nantais Levesque repousse avec classe les nombreuses tentatives parisiennes (Teixeira, Ségura, Revuelta,…). Il faut attendre la 5ème minute pour assister au premier tir nantais.

Mais au plus fort de la domination parisienne, les nantais ouvrent le score sur contre-attaque à la 7ème minute par Musset (0-1).

Les Sportingmen repartent à l’assaut du but d’Ordonez (remplaçant Levesque sorti sur blessure) et finissent par être récompensés par un but à la 10ème minute de Ségura (ancien nantais) reprenant un énième ballon repoussé par Levesque après une tentative de Teixeira (1-1).

A la 13ème minute, Ségura obtient un coup franc que le Capitaine Teixeira se charge d’exécuter. Il décale Ségura dont la reprise ne laisse aucune chance au gardien nantais (2-1).

Le jeu s’équilibre et les attaques se multiplient mais c’est Jonathan Chaulet qui ajoute un 3ème but de la tête reprenant un tir de Revuelta repoussé par la barre transversale (3-1). La dernière occasion est à l’actif de Revuelta qui expédie encore une fois le ballon sur le montant du but nantais.

La première mi-temps bien maîtrisée par les joueurs de Juanito s’achève sur ce score. Les nantais ont produit du beau jeu mais se sont procurés que très peu d’occasions.

Dès la reprise, les nantais prennent le jeu à leur compte et se montre les plus dangereux. On sent les joueurs du Sporting Club de Paris un peu anesthésiés par l’enjeu et ils ne répliquent que par des contres. A la 26ème minute, les nantais profitent d’un manque de concentration de leurs adversaires pour marquer un joli but par Josette qui reprend de volée une remise en touche (3-2).

La peur de gagner semble alors s’emparer des parisiens qui ne parviennent qu’à de trop rares occasions à se montrer dangereux. La fin de match est angoissante pour les supporters parisiens qui ressentent bien ce qui se passe sur le parquet même si les Sportingmen paraissent en passe de faire tomber le leader.

Mais, voilà, à 20 secondes de la fin, Nantes, jouant en power play, réussi à égaliser par Bendali (3-3).

Décidément, les parisiens n’y arrivent pas: après avoir menés la semaine dernière à Toulon et ce jour contre Nantes, les Sportingmen se font rejoindre à chaque fois au score à la fin du match perdant ainsi des points auxquels ils pouvaient légitimement prétendre tellement le jeu proposé est intéressant.

Les parisiens auraient certainement aimés remporter ce match pour le dédier à Emile Fabre, joueur U9 du club qui s’est blessé en avant match en percutant le mur et qui s’est retrouvé en observation aux urgences. Le club adresse d’ailleurs ses vœux de prompt rétablissement à Emile.

Pour son prochain match, le Sporting Club de Paris se rendra, le samedi 14 octobre, chez son voisin du Kremlin-Bicètre, invaincu après 4 matches.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
7.4