Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le Conseiller municipal lusodescendant Paulo Marques, a été nommé le 18 octobre dernier Maire-Adjoint de la ville d’Aulnay-sous-Bois (93).

Suite à l’élection d’Alain Ramadier à l’Assemblée nationale et d’Annie Delmont-Koropoulis au Sénat et aux démissions de leurs délégations de Mohamed Ayyadi et de Benjamin Giami, le Maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, a présenté mercredi soir en Conseil municipal les ajustements apportés à son exécutif.

Avec 3 nouveaux Adjoints, Paulo Marques a ceint l’écharpe de 18ème Adjoint au Maire, élu par le Conseil municipal de mercredi soir. Ils pallient ainsi, au moins numériquement, la démission d’Annie Delmont, élue Sénatrice (LR) en septembre, ainsi que celles de Mohammed Ayyadi et Benjamin Giami, qui ont rejoint les rangs de l’opposition.

Conseiller municipal en charge des relations internationales depuis 2014, Paulo Marques est désormais délégué à la vie associative et aux relations internationales, en tant qu’Adjoint au Maire. Il avoue avoir senti une grosse fierté et remercie le soutien de tous ceux qui ont cru en lui et qui ont été présents pour partager ce moment avec lui. «Il y avait des ressortissants portugais, des dirigeants associatifs, des amis et des élus présents. Désormais les responsabilités seront plus lourdes et je vais devoir répondre aux attentes de la municipalité», déclare-t-il au LusoJornal.

Le dirigeant de l’Association Culture Portugaise d’Aulnay-sous-Bois a l’avantage de connaître bien le milieu associatif et «c’était justement l’un des critères du Maire d’avoir un responsable associatif pour se charger de cette nouvelle mission».

Devoir continuer son travail d’écoute, à travers les réunions quotidiennes avec les associations, être présent le weekend lors des multiples festivités, assister aux assemblées générales et marquer présence lorsqu’il sera tout simplement sollicité, Paulo Marques a conscience que ses journées seront longues. «Nous comptons mettre en place des formations informatiques pour les dirigeants associatifs, ainsi que des cafés-rencontres pour développer différents sujets».

Avec 800 associations, Aulnay-sous-Bois est la 3ème ville de la Seine Saint Denis, 9ème ville d’Ile-de-France et 51ème de France.

Côté relations internationales, il va aussi poursuivre son travail fait jusqu’à maintenant en tant que Conseiller. C’est sur le plan «rayonnement et attractivité» que la ville d’Aulnay prévoit échanger avec d’autres villes au monde pour partager et apprendre les uns avec les autres. Lundi après-midi, la ville recevait justement la ville brésilienne de Contagem, Minas Gerais, ou encore récemment une ville vénézuélienne. «Nous avons déjà échangé avec plusieurs villes portugaises, comme Albufeira, Lagos ou encore Aveiro et le but étant de découvrir l’autre et de montrer ce que nous faisons le mieux».

Des échanges «très fructueux» ont été faits avec le Canada également. «30 jeunes sont partis en stage à Drummondville et nous espérons continuer sur cette voie», explique-t-il au LusoJornal.

A 47 ans, Paulo Marques a toujours été impliqué dans la vie politique de sa ville. Sa 1ère candidature datant de 1989, il a été élu en 1998, Conseiller municipal jusqu’en 2008 au moment ou il perd les élections, puis c’est en 2014 qu’il revient en tant que Conseiller municipal avec le nouveau Maire élu, Bruno Beschizza (Les Républicains).

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 34 Votos
7.0