Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

La Banque BCP contribue au programme de reboisement du Portugal

Banque BCP Banque BCP Banque BCP Banque BCP Banque BCP Banque BCP Banque BCP Banque BCP

La Banque BCP accompagne l’Institut Portugais de Conservation de la Nature et des Forêts (ICNF) et contribue au programme de reboisement du Portugal.

Dans le cadre du protocole entre la Banque BCP et l’ICNF, 40.000 arbres vont être plantés sur 30 hectares, grâce au 63.583 clients qui ont souscrit un livret A à la Banque BCP.

Une cérémonie s’est tenue hier, le 3 novembre, à Sintra, en présence de Luís Capoulas Santos, Ministre de l’Agriculture, des Forêts et du Développement Rural Portugais et de Jean-Philippe Diehl, Président du Directoire de la Banque BCP.

La cérémonie s’est clôturée par la plantation symbolique d’un arbre dans le Parque da Pena, à Sintra.

 

2017, une année noire pour le Portugal

Le Portugal a connu à la mi-juin le feu de forêt le plus meurtrier de son histoire. Plus de 50.000 hectares de forêts et de végétations ont été dévastés dans la région Centre du pays. Le 15 octobre dernier, le Portugal est à nouveau en proie à plus de 500 incendies ou départs de feu dans les régions Nord et Centre du pays. Le bilan à ce jour est lourd, avec une centaine de morts, de nombreux blessés et près de 420.000 hectares brulés sur tout le territoire.

 

Des chiffres alarmants

En 2003, les incendies avaient déjà dévasté près de 425.000 hectares du territoire portugais. Selon les données du The European Forest Fire Information System (EFFIS), qui se base sur des relevés satellites, la surface brûlée au Portugal en 2016, représentait la moitié de la zone incendiée de 28 pays de l’Union Européenne.

L’Institut Portugais de Conservation de la Nature et des Forêts (ICNF) a indiqué que 98% des incendies sont d’origine humaine: ce sont des accidents dans 56% des cas et des feux intentionnels pour 42% d’entre eux.

 

L’engagement de la Banque BCP

Depuis 2009 la Banque BCP accompagne l’ICNF dans son action de sensibilisation sur la protection de l’environnement et la lutte contre la déforestation. A travers une campagne «Planter un arbre au Portugal avec la Banque BCP», elle s’engage à verser 1 euro à l’ICNF pour chaque client, détenteur d’un Livret A.

“La Banque BCP souhaite rappeler l’impact néfaste que peut avoir un acte d’inattention ou mal intentionné. Les arbres représentent une ressource vitale pour notre société. Il en est de notre responsabilité de préserver notre environnement naturel” souligne Jean-Philippe Diehl, Président du Directoire de la Banque BCP. “La banque investit, entre autres, dans sa transformation digitale. En privilégiant le numérique elle souhaite avoir un impact positif sur l’environnement en réduisant sa consommation de papier”.

Dans la continuité de sa politique de sensibilisation et face au désastre des récents incendies, la Banque BCP affirme son engagement auprès de l’ICNF.

Jean-Philippe Diehl, Président du Directoire de la Banque BCP, a rencontré le 3 novembre dernier Luís Capoulas Santos, Ministre de l’Agriculture, des Forêts et du Développement Rural Portugais pour remettre un don de 63.853,00 euros.

Un arbre a été planté symboliquement dans la forêt de Sintra par Luís Capoulas Santos et Jean-Philippe Diehl rappelant l’importance d’agir directement pour l’environnement et sensibiliser le public sur l’impact que la déforestation engendre sur le climat, la biodiversité, la santé et l’emploi.

 

L’Institut de Conservation de la Nature et des Forêts

L’ICNF est une organisation qui a pour vocation de protéger l’environnement et de lutter contre la déforestation au Portugal. Elle souhaite par ses actions avoir un impact positif sur l’environnement et contribuer ainsi à créer un monde plus sain et plus durable.

Parmi tous les projets en charge de l’ICNF, les projets de reboisement visent à restaurer des forêts dégradées et participer au développement socio-économique. Ces initiatives sont conduites localement par des partenaires privés (entreprises sociales, ONG…) en lien avec des acteurs publics (mairies). Les arbres plantés sur le terrain sont suivis dans la durée par des experts et techniciens forestiers.

 

Fidelidade

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 11 Votos
5.9