Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Euro-Caves Novas: Le Portugal à Roubaix

LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves

Il était fréquent au Portugal d’appeler un ami, un familier… par un petit nom. Si vous nous lisez dans la région du Nord, António do Bacalhau sans nul doute vous rappelle quelqu’un.

De son vrai nom António Fernandes, il a parcouru pendant de nombreuses années la conurbation lilloise et bien au-delà, puisqu’il se déplaçait jusqu’à Saint Pol, Arras,… avec son camion pour vendre de porte-à-porte ou sur les marchés, des produits essentiellement portugais.

Parmi ces produits, évidemment la morue avait une place de choix, de là le petit nom d’António Fernandes: António do Bacalhau. Nous sommes au début des années 1980.

Le couple – António, originaire de Lisboa et Fátima, originaire de Póvoa de Lanhoso – se lance en 1991 sur un nouveau défi, celui de la création du véritable premier restaurant portugais dans la région Nord, sous le nom de Vasco da Gama, à Roubaix, rue Henri Régnaux.

Le restaurant Vasco da Gama est venu combler un besoin, en créant une ambiance à la portugaise: la cuisine, la musique,… Vasco da Gama, le navigateur à écumé les océans, le restaurant de Roubaix a vu défiler bon nombre de familles portugaises du Nord de la France. De nombreux mariages, baptêmes, communions et autres cérémonies y ont été célébrées.

A coté du restaurant, António Fernandes a ouvert un lieu fixe pour promouvoir et vendre les produits du pays.

Les années passant, d’autres projets ont vu le jour. Le couple déménage sur Cambrai où il ouvre un Magasin de produits portugais, structure qui manquait dans une ville où la Communauté portugaise est très bien implantée.

La retraite approchant, António et Fátima Fernandes reviennent sur Roubaix.

Les enfants – Bruno et Carla Fernandes – décident de voler de leurs propres ailes en créant un entrepôt de produits portugais dans le quartier de la Potennerie, à Roubaix, rue Rosa Bonheur.

Une dizaine d’année est passée et voilà que la deuxième génération de commerçants de la famille Fernandes crée sous l’enseigne Euro-Caves Novas, au 84 bis rue La Rochefoucauld, à Roubaix, un magasin de 250 m², plus fonctionnel et accueillant.

Voilà donc déjà 14 ans que les frères – Bruno qui a fait une formation dans la vente et comptabilité et sa sœur Carla, formée aussi dans la vente – vendent aux particuliers et approvisionnent d’autres professionnels et associations en produits qu’ils importent en grande partie directement du Portugal. Eux-mêmes se font livrer, alors que leur père, au tout début de son commerce, s’est souvent déplacé dans la région parisienne pour s’approvisionner.

A Euro-Caves Novas vous trouverez des produits alimentaires portugais, mais aussi des produits d’entretien, de décoration et des souvenirs du pays.

Comme dit le dicton portugais: “no S. Martinho vai-se à pipa e prova-se o vinho”. Pour respecter le dicton… pourquoi ne pas faire une visite à cette enseigne roubaisienne? Vous y trouverez la châtaigne et la geropiga pour la fête familiale du 11 novembre.

Entrepreneurs dans l’âme, revenant sur Roubaix, les parents António et Fátima Fernandes créent à coté d’Euro-Caves Novas, Cantares do Galo: de la petite restauration à importer, du jeudi soir au dimanche.

 

Euro-Caves Novas

et Cantares do Galo

84 rue La Rochefoucauld

à Roubaix

 

Fidelidade

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 7 Votos
6.3