Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Exposition sur l’architecture de Lisboa organisée par Casa Amadis à Montpellier

DR DR DR

C’est au siège de Radio FM Plus, à Montpellier (34) que l’on pourra voir l’exposition «Lisbonne Ambiguïtés – Contradictions et Réussites de l’Urbanisme sous le Fascisme».

Le vernissage aura lieu demain, le 14 novembre, à 19h00.

Les photos de l’exposition sont de Mário et Horácio Novais (Droits cédés par le Centre d’Art Moderne Azeredo Perdigão de la Fondation Gulbenkian de Lisbonne).

Cette exposition est le fruit du travail conjoint de l’Institut de Géographie et Emménagement du Territoire de l’Université de Lisboa, de l’ENSAM (Montpellier) et de Casa Amadis, Association Culturelle de Langue Portugaise de Montpellier.

Lisboa, ville pionnière dans l’urbanisme intégré dès le XVIIIème siècle, vit aujourd’hui dans l’espace et en fonction des grandes lignes d’urbanisme établies sous la dictature de Salazar.

Ce plan et les aménagements urbanistiques qui s’en suivirent présentent une appropriation par les architectes le plus souvent non affects au régime, d’un urbanisme propre à cette période permettant de faire de Lisboa une ville moderne et agréable dans les canons chers aux courants de pensée progressiste du XXème siècle, consignés dans la Charte d’Athènes.

Entre les désidérata d’un régime totalitaire soucieux de propagande et grandiloquence, et le savoir faire et les idées progressistes des architectes et urbanistes, ce sont également les ambiguïtés et les contradictions d’un régime trop longtemps au pouvoir qui se font jour.

L’exposition est inspirée des travaux des urbanistes Aquilino Machado et Isabel André de l’Université de Lisboa. Aquilino Machado a fait partie de l’équipe chargée de l’Exposition Internationale de Lisboa’98. Isabel André, aujourd’hui décédée, était la Directrice de l’Institut d’Aménagement et Organisation du Territoire de l’Université de Lisboa. L’exposition a été élaborée sous leur contrôle et suivant leurs conseils.

L’urbanisme actuel de Lisboa porte l’empreinte des deux grandes expositions internationales: Monde Portugais en 1940 et Lisboa’98, en 1998. On peut considérer ces deux expositions comme le point de départ et d’arrivée d’un projet d’urbanisme global pour la ville. Elles ont cherché à déterminer des esthétiques et des lignes conductrices, tant au point idéologique que s’agissant de l’aménagement du territoire. Le cadre de l’exposition se situe donc entre ces deux pôles.

Le projet est financé par l’Institut Camões, du Ministère des Affaires Etrangères portugais et de l’Ambassade du Portugal à Paris.

 

Radio FM Plus

60 rue Albert Luthuli

Montpellier (Quartier Vert-Bois, Facultés)

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 5 Votos
8.5