Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

L’association Portugal Passion Traditions a organisé une deuxième édition de Soirée Fado, samedi dernier, le 25 novembre, à la Maison de la Nature, à Saint Martin-de-Seignanx (40), dans les Landes.

Soirée très intimiste dans un très joli cadre, avec sur les tables des petites bougies qui donnaient une ambiance chaleureuse – presque comme à Lisboa. Un dîner a été servi entre chaque moment de musique par les bénévoles de l’association.

La partie animation était assurée par le groupe Ana Maria Trio qui a interprété différents fados. «Certains très tristes et d’autres plus gais» raconte au LusoJornal le Président de l’association, Carlos Águeda Rosa.

En effet, le répertoire était composé, entre autres, de plusieurs titres d’Amália Rodrigues et de Mariza, ainsi que de quelques titres en français.

Le public était composé d’un nombre important de Français et pour eux, sur les tables, il y avait des documents où l’on pouvait retrouver une traduction sommaire avec des mots clé.

Au début de la soirée Carlos Águeda Rosa a fait un discours où il a remercié chaleureusement tous les participants, convives, élus de Saint Martin-de-Seignanx, chanteuse, guitaristes, bénévoles à la préparation de la soirée, puis il a donné des informations concernant le Fado. Il a précisé que le Fado a été inscrit en 2011 au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’Unesco, et que le Fado porte toute l’histoire du Portugal.

Le Président de l’association Portugal Passion Traditions a rappelé avec beaucoup de fierté que «cette année c’est le Portugal qui a gagné le prix de l’Eurovision avec Salvador Sobral, avec sa magnifique chanson ‘Amar pelos dois’». Une chanson que le groupe Ana Maria Trio a également interprétée.

Le spectacle s’est achevé assez tard, sur des rythmes plus populaires. «Très belle soirée, avec une très bonne ambiance, remplie de recueillement, d’émotions, de participation avec des applaudissements fournis. Tous les invités sont partis enchantés et nous ont confiés avoir passé un très agréable moment plein de sensibilité et de découverte sur le fado et qu’il faudra refaire» confie Carlos Águeda Rosa au LusoJornal.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 3 Votos
4.1