Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les Assises de la Francophonie et de la Lusophonie 2017 ont lieu en ce moment à l’Unesco, à la Sorbonne, au Sénat et à l’Hôtel de Lauzun.

Ces Assises sont aussi une opportunité pour présenter officiellement l’Institut du Monde Lusophone, crée fin 2015 et présidé par Isabel de Oliveira (photo), Directrice du Département LEA de l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle.

«Sa création part du constat que nos sociétés modernes se résignent de plus en plus à des pratiques linguistiques où s’impose en tous domaines l’emploi d’une langue unique, élue langue de la globalisation du monde, sans que nos sociétés jugent utile d’en interroger véritablement les raisons, le sens et les conséquences de tous ordres» peut-on lire dans le dossier de présentation de l’Institut.

«Dans l’avenir, il faut pour que la Francophonie et la Lusophonie, jouent pleinement leur rôle à la fois linguistique, culturel, politique et économique, respecter ces trois cercles».

Hier, le mercredi 6 décembre, les Assises ont commencé à l’Unesco, lors d’une séance présidée par Carlos Henriques Pereira de la Sorbonne Nouvelle, avec la présence de Maria Fernanda Rollo, Secrétaire d’État des Sciences et de la Technologie et de l’Enseignement Supérieur du Portugal, mais également Paula Cristina Francisco Coelho, Ministre de l’environnement d’Angola, ou José Maria Costa, Maire de Viana do Castelo.

Un Protocole d’Accord a été signé par Isabel de Oliveira de l’Université Sorbonne Nouvelle, avec les universités de Coimbra, de Kyoto et d’Oxford.

Ce jeudi 7 les Assises ont lieu au Grand amphithéâtre de la Sorbonne et vers 11h00 sera innauguré officiellement l’Institut du Monde Lusophone.

Vendredi, les Assises auront lieu en simultanée sur deux lieux: au Palais du Luxembourg, au Sénat, et à l’Hôtel de Lauzun.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 14 Votos
3.5