Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Dans le monde dans lequel nous vivons en 2017, tout est devenu de plus en plus proche, avec la démocratisation de l’avion, l’ouverture de nouvelles lignes, le portable, les mails, Facebook et autres réseaux sociaux. L’information se propage à la seconde même d’un bout à l’autre de la planète.

Malgré tout cela, parler et partager expériences reste primordial et peut, dans certains cas, rassurer.

Le Portugal est à la «mode», le Portugal se vend, le Portugal vend. Pour certaines professions les affaires marchent bien, voir très bien, à l’exemple des avocats fiscalistes, notaires, ‘solicitadores’, agents immobiliers, agents de voyage… pour n’en citer que quelques uns.

Selon des données statistiques de l’Ambassade de France au Portugal, la Communauté française au Portugal compte un peu plus 16.500 inscrits dans les registres de la Section consulaire, et l’on estime raisonnablement que le nombre de non-inscrits est d’environ 30.000 personnes. De noter tout de même, qu’une grosse majorité de cette Communauté est binationale, ex-émigrés en France qui se sont naturalisés.

Les mononationaux, les Français de souche, s’installent essentiellement dans l’Algarve, Porto et Lisboa. On y recherche une certaine qualité de vie.

On ne part plus au Portugal à l’improviste, cela se prépare.

Si on consulte le site de l’Ambassade de France au Portugal on y trouve une multitude d’informations: la liste et contact d’associations, de groupes informels, d’acteurs culturels, éducatifs, religieux,…

Il serait fastidieux et trop long de parler ici, de tous les acteurs associatifs français au Portugal. Citons toutefois quelques organismes qui peuvent vous aider, à vous installer au Portugal, à découvrir les richesses du pays ou qui vous feront rencontrer des compatriotes.

 

Commençons par l’Union des Français à l’Étranger (UFE). Créée en 1927, elle est présente dans le monde avec plus de 170 représentations. Son implantation au Portugal date de 2001, elle y possède 3 sections (Algarve, Centre-Ouest, Lisboa) et compte à ce jour plus de 1.000 membres.

http://portugal.ufe.org/

 

L’Institut Français du Portugal créé en 1937, installé au 11 de la rue Santos-o-Velho à Lisboa, a comme mission de diffuser la langue et la culture française, ainsi que de nouer des partenariats artistiques entre la France et le Portugal. Ce dernier vendredi 20 octobre, par exemple, l’Institut a présenté le livre de Dominique Wolton «Un dialogue inédit». L’auteur a pu partager avec le public présent ses rencontres avec le Pape François, thème de son livre.

http://www.ifp-lisboa.com/index.php/agenda.html

 

L’Alliance Française, créée à Paris en 1883, s’est implantée à Lisboa en 1945. Elle possède actuellement 14 centres distribués du Nord au Sud du Portugal. L’enseignent de la langue et culture française y est administrée à 1.400 élèves.

http://www.alliancefr.pt/

 

En 1907 est créée à Lisboa la «Société de l’École Française de Lisbonne». Elle prendra le nom un demi-siècle après, de Lycée Charles Pierre. Il doit son nom au professeur Lepierre (1867-1945), ingénieur chimiste diplômé de l’École de Physique et Chimie Industrielle de Paris, qui fut élève de Pierre Curie et vint s’installer au Portugal dès 1888. Inauguré en 1952, le Lycée fait partie aujourd’hui du réseau des établissements scolaires placés en gestion directe auprès de l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Étranger (AEFE), sous la tutelle du Ministère des affaires étrangères.

Le réseau des établissements français à l’étranger compte 462 établissements. Qu’on ne s’y trompe pas. Malgré son nom, le Lycée Charles Pierre administre en langue française un enseignement qui commence dès le niveau de maternelle avec 310 élèves à ce niveau. Le Lycée possède deux associations de parents d’élèves.

http://www.lfcl-lisbonne.eu

 

Le 20 mars 1959 voit l’approbation des statuts de l’Association de l’École Française de Porto (Fondation Marius Latour). Il faudra attendre 2014 pour que l’Association prenne le nom de Lycée International de Porto. L’année scolaire 2015-2016 a vu le lycée dépasser la barre des 1.000 élèves. De noter que plus de 80% des élèves qui le fréquentent sont d’origine portugaise. Là aussi, les cours vont de la maternelle à la fin du lycée. La capacité du lycée n’étant pas extensible et l’arrivée des francophones se faisant de plus en plus nombreux, des choix devront probablement s’imposer, priorité aux francophones lors de l’admission.

http://www.lyceefrancaisdeporto.pt/fr/

 

Pour les français installés à Lisboa et désireux d’aller et d’entendre une messe dans leur langue maternelle, cela est possible tous les dimanches à 11h00 en l’Église Saint Louis des Français, au 34 de la rue Portas de Santo Antão. Cet édifice a été construit grâce à la piété des premiers marchants français établis au Portugal dès le 15ème siècle. L’église a été confiée aux Pères Lazaristes depuis 1859.

http://www.saint-louis-des-francais.org/

 

Plusieurs Associations et Amicales d’anciens combattants et de bienfaisance français existent au Portugal: Le Souvenir Français, Amicale des Anciens Combattants et des Militaires Français au Portugal et Fédération des anciens combattants français résidant hors de France, Association des anciens de la Légion étrangère française au Portugal et la Société Française de Bienfaisance.

 

Dans les propos qui vont suivre, nous avons choisi de vous parler de trois associations françaises au Portugal qui nous paraissent parmi les plus dynamiques et avec une certaine expérience d’accueil et de partage.

Commençons par l’Association «Vivre à Porto». Vivre à Porto est née il y a 9 ans et pour curieux que cela puisse paraître, possède son siège en France. Ses membres sont tous des bénévoles, la cotisation ne coûte que 15 euros à l’année. L’incontournable pour ses membres, c’est la rencontre hebdomadaire du mercredi matin entre 9h30 et 11h30. Rendez vous est pris à la boulangerie française Tavi, à Foz (Porto).

Les francophones nouveaux arrivants y sont les biens venus pour se faire connaître et échanger avec ceux implantés dans la région depuis plus longtemps. Après un café, tous, sont invités à une balade au bord de mer. La balade se terminant, en général, au plus grand parc urbain du Portugal, avec ses 83 hectares, le Parque da Cidade de Porto.

Le but de l’association Vivre à Porto est essentiellement d’accueillir, aider à l’installation et informer les nouveaux arrivants. L’Association avoue, actuellement, être un peu débordée, le nombre de nouveaux arrivants étant très important, d’autant plus que Porto attire de plus en plus. L’immobilier y est encore, pour l’instant, moins cher que dans la capitale Lisboa.

En collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Luso-Française (CCILF) de Porto et l’Association des Français du Nord du Portugal (AFNP) une rencontre est organisée début d’année scolaire, moment de convivialité mais aussi d’échanges.

Grâce à son blog, ont peut obtenir une multitude de renseignements, qui vont des informations pratiques à l’agenda culturelle. Un jeudi ou vendredi par mois, un rendez vous est consacré à la lecture et échanges. On peu aussi se rencontrer une fois par mois pour donner de la voix à Casa da Musica.

http://vivre-a-porto.ouver-blog.com/

 

Dans la capitale, Lisboa, on pourra adhérer, pour la saison, au prix de 35 euros par famille, à l’Association «Lisbonne-Accueil». Un Guide d’Accueil vous sera offert, très complet et utile. On y trouve des informations pratiques sur la santé, le sport et les loisirs, le coin des enfants,… Font partie de cette association des francophones installés dans la région ou des cadres de passage pour quelques mois lors de certaines missions ou travaillant pour le compte de grands groupes économiques installés au Portugal.

Le site, assez complet, vous donnera une multitude de renseignements. Les activités étant rythmées par des rencontres, des activités culturelles et festives. Le 19 septembre s’est tenue à l’Ambassade de France au Portugal le café de rentrée de «Lisbonne Accueil».

Le programme d’activités est mis en ligne tous les mois. Le 24 octobre par exemple, un Atelier feutrine aura lieu, le 25, rencontre autours des livres et rencontre parents/élèves. Une visite est prévue aux Açores entre le 6 et le 9 novembre.

http://www.lisbonneaccueil.org/

 

L’hôtel York House Lisboa accueille le groupe informel: York. Ce n’est pas une véritable association, mais plutôt d’un groupe d’amis. Michèle Pavageau, la responsable du groupe, nous a parlé avec enthousiasme des jeudis du York.

Depuis 40 ans, les francophones de la capitale portugaise se retrouvent à l’hôtel York tous les 1ers jeudis du mois, à partir de 14h00 pour parler et programmer entre autres les visites à faire les jeudis suivants du mois, visites qui ont lieu généralement entre 10h30 et 12h30. La dernière visite en date, la semaine dernière, a eu lieu à la Citadelle de Cascais.

Le groupe York compte à ce jour une petite centaine de membres qui payent une cotisation annuelle de 30 euros. Le nombre de cotisants étant parfois assez volatils, ils étaient 180 en 2016. Ils utilisent l’Ambassade et le Lycée Charles Pierre pour promouvoir leurs activités, qui vont de la visite de quartiers, à des palais, parcs et expositions… la dernière, celle du peintre espagnol Joan Miro. Deux déjeuners (décembre et mai) permettent aux adhérents de se retrouver autour d’une bonne table.

 

A la Nouvelle Librairie Française, à Lisboa vous y trouverez de la lecture en achetant sur place ou en passant commande sur leur site.

http://nlf-livraria.com/fr/.

 

Pour tout français à l’étranger, l’indispensable reste Lepetitjournal.com, le journal des Francophones à l’étranger et des francophiles. Ce quotidien on-line propose gratuitement, via son site Internet et sa newsletter e-mail, un condensé de l’actualité en France et dans le monde. Lepetitjournal.com compte aujourd’hui 18 éditions et plus de 84.000 abonnés dans le monde, dont une édition sur Lisboa.

http://www.lepetitjournal.com/lisbonne

 

Sur Facebook «Bonjour Lisbonne» est suivie par plus de de 34.500 francophones et 1.120 pour «Bonjour Porto». Chiffre étonnant est les 1.248.474 personnes qui suivent le lien «Visit Portugal».

 

LusoJornal vient de vous donner des pistes, toutefois elles sont loin d’êtres exhaustives. A vous de les explorer à votre tour. D’autres restent à explorer, ne vous en privez pas.

Il y a toujours un Portugal à découvrir… à vous aussi de le faire connaître, de le faire partager. Bon séjour au Portugal, que vous y soyez pour des vacances, pour le travail ou pour une retraite qui se veut et désire paisible.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 20 Votos
7.6