Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Paulo Alexandre Gonçalves se découvre une passion: la sculpture sur bois

LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves

Y a-t-il un âge pour découvrir l’art? Pour faire de l’art? Pour promouvoir l’art? La réponse est sans nul doute: non, il n’y a pas d’âge. Pas d’âge pour construire, pas d’âge pour se découvrir, pour faire découvrir.

Il s’appelle Paulo Alexandre Gonçalves, 45 ans, il pratique la sculpture sur bois depuis… un an et demi. On ne peut pas dire qu’il soit tout à fait novice en la matière.

Comme bien d’autres jeunes de la région lilloise, Paulo a fait des études dans la voisine Belgique, plus précieusement au Lycée Saint Luc de Tournai. Quatre ans d’études dans la photo et arts appliqués ont permis d’acquérir certaines bases qui sont venu structurer le don que le jeune Paulo avait pour le travail de la matière.

Les alias de la vie ont fait que le cariste qui exerce sa profession en Belgique, ait attendu la quarantaine passée pour développer son don pour l’art, en sculptant le bois… matière noble, travaillée depuis la nuit des temps.

À la question que nous avons posée à l’artiste Paulo Alexandre Gonçalves – pourquoi il a décidé de travailler le bois plutôt qu’une autre matière – il nous a répondu que le bois est une matière vivante qui, quand on est patient, est assez simple à travailler.

Paulo Alexandre Gonçalves nous en dit plus: “à partir d’une photo, j’accentue les traits du visage sur le bois, la première étape étant le dessin à l’échelle. Avec un ciseau à bois, je creuse et j’affine les formes sur le panneau de bois. Pour donner la forme aux parties les plus larges, le travaille se fait avec la défonceuse. Quand le résultat nous paraît bon et que l’objet sculpté est assez proche de la photo ou du modèle, j’applique une peinture avec un certain pourcentage de résine pour une bonne accroche”.

Comme source d’inspiration, Paulo Alexandre Gonçalves n’hésite pas: Alexandre Farto, connu sous le nom d’artiste Vhils, qui a l’âge de 13 ans à découvert le graffiti. Une de ces œuvres a eu l’honneur de faire la une du Journal The Times. Son art s’expose à ciel ouvert, notamment sur des façades à Lisboa.

Pour admirer les œuvres de Paulo Alexandre Gonçalves, le lecteur pourra aller sur les réseaux sociaux, en indiquant “PAG art et design”.

Le tableau dont Paulo Alexandre Gonçalves est le plus fier, c’est pour l’instant, sans nul doute, celui du meilleur joueur du monde: Cristiano Ronaldo. Il a sculpté ce dernier en compagnie de son fils. Ce même tableau fera partie prochainement des objets exposés au Musée Cristiano Ronaldo à Funchal, ville de naissance de l’artiste du ballon rond.

Pour faire un portrait, il faut compter une centaine d’heures de travail à Paulo Alexandre Gonçalves. À la demande, PAG – lettres avec lesquelles Paulo Alexandre Gonçalves signe ses œuvres – il pourra dessiner un animal de compagnie, voire le corps d’une femme.

Voilà une idée de cadeau pour un anniversaire, un événement festif…

 

www.facebook.com/tableau.pag/

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 11 Votos
4.4