Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Vivências do Minho pour le Centenaire de la Bataille de La Lys: un spectacle vivant à Richebourg

LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / Luís Gonçalves

Le programme du Centenaire de la Bataille de La Lys continue et ceci jusqu’au mois de mai.

Ce dimanche, 15 avril, c’est le folklore du Portugal entre le Douro et Minho qu’a été mis à l’honneur à Richebourg par le groupe Vivências do Minho de Tourcoing.

Vivências do Minho est un groupe bien à part dans le folklore portugais du Nord de la France, voir dans le folklore portugais tout-court.

Vivências, on pourrait le traduire en français par expériences, manières de vivre. C’est bien cela que vous pouvez apprécier dans ce groupe composé d’une trentaine de danseurs et musiciens, d’hommes et femmes, jeunes et moins jeunes.

Vivências do Minho a fait revivre à Richebourg certains usages et coutumes du Nord du Portugal. C’est un groupe authentique en faisant revivre le Portugal des années 1885 à 1915, par les instruments utilisés et par ses costumes.

Nous avons assisté à Richebourg à une fête patronale de village en honneur à Saint Benoît.

Les spectateurs ont été surpris: sur scène on parle, on se dispute, on s’embrasse, des groupes se forment. Devant la scène on étale une nappe, on y met les bonnes spécialités portugaises: des fruits, charcuterie, pain de maïs, le bol avec du vin… C’est un spectacle vivant… du folklore théâtralisé. Les pèlerins arrivent sur scène et nous emmènent, à nous spectateurs, avec eux.

La vie se vit sur scène: on chante, on danse, des groupes se forment, des activités s’organisent, on se fâche… on s’embrasse. L’un des personnages fait le geste «dor de cotevelo».

Pendant que les uns dansent, d’autres descendent de scène pour papoter, d’autres s’assoient autour du festin… ils mangent… ils boivent… ils nous offrent à boire… du vrai vin… nous l’avons testé… même pas bouchonné.

Chaque membre du groupe est habillé avec un habit traditionnel différent, à coté d’eux des instruments agricoles de l’époque, des décorations de l’époque. Sur les chapeaux des hommes une image… l’image de St Benoît… en pèlerinage ils ont fait une offrande et ont eu en échange l’image de St Benoît.

Spectacle vivant, Virginie Vila Verde fait appel au public et explique. Elle explique par la voix pendant que danseurs exécutent des pas de danse. Les danseuses vont chercher des hommes dans le public… les femmes restées assises profitent pour filmer les exploits de leurs chers et tendres. On se découvre des dons… Vengeance… nouvelle danse, nouvelles explications. Et là c’est les danseurs qui vont chercher les Madames dans le public. Les hommes filment… dans l’ensemble tous ont bien dansé.

Pour clore le spectacle, tout le monde s’y est mis. Sur scène et aux abords de la scène. Les membres du groupe et spectateurs dansent le «Vira». Il y en a qui ont bien transpiré.

On sort du spectacle progressivement: les danseurs et musiciens abandonnent la scène, heureux, ils continuent à jouer pendant que les spectateurs abandonnent leurs sièges, les abordent…

Vivências do Minho c’est un groupe folklorique, à voir et à revoir qui s’adapte aux ambiances. Ils animent même des fêtes familiales, les mariages… Son entraîneur, Virginie Vila Verde, par ailleurs une des plus grandes spécialistes des habits et traditions de l’époque du Nord du Portugal au niveau mondial, a su créer un groupe où les gens âgés coutoient de nombreux jeunes, qualité essentielle pour que le groupe perdure, se développe, en nous faisant revivre les traditions d’antan du Nord du Portugal. Comme on dit, elle est tombée dans la marmite étant petite, sa mère Angelina Fernandes est en effet la Présidente de l’association Vivências do Minho.

Après la fin du spectacle, le groupe a tenu à faire une visite, en habits traditionnels, au Cimetière Militaire Portugais de Richebourg.

 

Bataille de la Lys

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 10 Votos
4.2