Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Opinion: Saint Antoine de Padoue ou de Lisboa?

Lusa / José Sena Goulão Lusa / José Sena Goulão Lusa / António Cotrim LusoJornal / Luís Gonçalves LusoJornal / António Marrucho

Dans nos errances matinales du dimanche, il nous arrive, pendant nos marches, avec notre ami David, de nous arrêter pour se ravitailler. Halte qui peut devenir spirituelle ou par simple curiosité… nous rentrons dans une ou autre des églises rencontrées en chemin.

Et que voyons-nous, ce matin du 10 juin, dans l’église de Nieuwkerke en Belgique Flamande? Juste à l’entrée, une statue de Notre-Dame de Fátima et tout près de l’Autel, une statue dans laquelle nous pouvons lire: H. Antonius Van Padua. Nous sommes dans la partie néerlandaise de la Belgique, la traduction du nom du village, en français est: Neuve Église.

De toute évidence la statue, est celle de Saint Antoine.

Nous qui avons le prénom d’António, Antoine en français, nous nous demandons à quel saint nous vouer: Saint Antoine de Padoue ou Saint Antoine de Lisboa?

En tant que Portugais – et fier de l’être – nous dirions que Saint Antoine est de Lisboa. Toutefois, la littérature et les églises qui lui sont dédiées, nous emmènent à dire qu’il est à la fois de Padoue et de Lisboa.

Et pourquoi nous prive-t-on d’un Saint Antoine 100% portugais?

Le Portugal est un pays catholique, nous sommes, toutefois, pauvres de saints.

A notre connaissance, le Portugal n’en possède que trois. Il s’agit de Saint João de Deus, Sainte Jacinta Marto et Saint Francisco Marto.

Le premier est née à Montemor-o-Novo le 8 mars 1495 et est mort un 8 mars aussi, de l’année 1550, à Grenade. Il a fondé un ordre hospitalier qui porte son nom.

Sainte Jacinta et Francisco Marto, sont deux des Pastorinhos. Ils ont été fait Saints, 100 ans après la première apparition de Fátima, le 13 mai 2017, lors de la visite du Saint Père François au Sanctuaire de Fátima. Ils sont devenus les plus jeunes Saints, non martyrs, de l’église catholique.

Pour le voyageur qui se rend à Lisboa, il y a bien et beaucoup de choses à voir. On ne va pas vous indiquer l’église Saint Antoine, comme étant unes de vos priorités dans votre visite, toutefois elle est bien belle cette petite église. Elle souffre de l’imposante Sé Cathédrale qui est juste à côté. À l’intérieur on peut apprécier la belle crypte, construite à l’endroit même ou Saint Antoine est né vers 1195.

Jean Paul II est venue y prier lors d’une de ses visites au Portugal.

Saint Antoine est née sous le nom de Fernando Martins de Bulhões dans une famille noble et miliaire. Descendant de Charlemagne, il est apparenté à la famille de Godefroi de Bouillon, Duc de Basse-Lotharingie, de qui sont issus les rois de Jérusalem, dont une branche s’est implantée au Portugal.

Pourquoi donc Saint Antoine, le dit-on de Padoue?

Saint Antoine y est mort le 13 juin 1231.

Tient… 13 juin, cela vous dit quelque chose? C’est le début des fêtes populaires au Portugal: il y a la Saint Antoine, la Saint Jean et la Saint Pierre. Cette année, comme depuis des siècles, Saint Antoine est honoré à Lisboa, lui répond Porto, le 24 juin, avec la Saint Jean et ses feux, tandis que Saint Pierre se fête le 29.

Les festivités à Lisboa commencent avec le mariage collectif de Saint Antoine, le 12 juin, dans la Sé Cathédrale. Cette année, les heureux nouveaux couples ont été Telma et José, Carla et Wilson, Nadia et Pedro, Alexandra et Edgar, Magda et Tiago,…

La fête continue avec les «Marchas».

Chaque quartier de Lisboa défile avec ses costumes et chants. Un vote déterminera le quartier vainqueur.

L’odeur de la sardine et grillades sera partout à Lisboa, le vin et bière vont couler à flot… pourvu qu’il ne pleuve pas.

L’histoire dit que Saint Antoine a appartenu à l’ordre religieuse des frères Mineurs. Il a été canonisé le 30 mai 1232 par Grégoire IX et fait docteur de l’Église en 1946.

Les attributs de Saint Antoine sont: ure franciscaine, l’Enfant Jésus, une mule, un livre, des poissons, un cœur enflammé, un lys.

Il est le Saint Patron de beaucoup de choses: du Portugal, des marins, des naufragés et des prisonniers, des pauvres, des personnes âgées, des animaux, des opprimés, des femmes enceintes, des affamés, des cavaliers, des natifs américains (Amérindiens), le patron contre la stérilité. Il est traditionnellement invoqué pour retrouver des objets perdus ou des choses oubliées.

Saint Antoine a laissé des traces entre autres pays, également en France: à Toulouse, à Montpellier, à Limoges, il créa même un monastère à Brives.

On divague… on divague… et j’allais oublier. Merci Saint Antoine… en fin de compte pourquoi es-tu connu comme étant de Padoue?

Après la mort de Saint François d’Assis, il est nommé provincial de l’Italie du Nord, il est un jeune consultant du pape Grégoire IX, il prêche à Boulogne et est envoyé en 1231 à Padoue, République Vénitienne, où il poursuit ses prêches durant le Carême. Remarquable connaisseur des Saintes Écritures, il reçoit le titre de «Trésor vivant de la Bible».

Il meurt d’épuisement, le 13 juin 1231, à Padoue. Son apostolat qui ne dura que 10 ans a eu une portée internationale, qui se poursuit encore de nos jours.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 10 Votos
4.9