Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Avant les vacances estivales, le Comité Haut-de-France Portugal, à l’initiative du Consul honoraire du Portugal à Lille, Bruno Cavaco, s’est réuni à la Mairie de Roubaix pour faire un point sur les dossiers en cours et sur les actions à mener dans les prochains mois.

Les choses bougent! Le Portugal est à la mode! Le Comité est là pour prendre des initiatives, encourager et en promouvoir d’autres.

Parmi les présents à la réunion, signalons la présence d’Alexis Grandin, Adjoint au Maire aux Relations Internationales de la ville de Saint Quentin et de Louise Aelbrecht, collaboratrice de la Députée d’origine portugaise des Hauts-de-France, Anne-Laure Cattelot.

Bruno Cavaco nous a informé de l’initiative, du Comité qui gère les commémorations du Centenaire de la I Guerre mondiale, de créer au Quesnoy un «Jardin à la Portugaise».

Même si Le Quesnoy n’a pas de liaison spécifique avec le Portugal, on se doit de saluer l’initiative, dans une circonscription qui a comme Députée, Anne-Laure Cattelot, d’origine portugaise. Un cabinet d’architectes portugais a été contacté et le Jardin doit voir le jour en automne.

Les Jardins à la Portugaise intègrent un projet plus vaste qui a été présenté par le Président de région, Xavier Bertrand, le 27 juin, au Grand Palais, à Paris. Pour Xavier Bertrand, «les jardins de la paix» sont une belle façon de rendre hommage à tous ceux qui ont participé à la Guerre 14-18.

La demande est forte. De plus en plus de personnes cherchent à apprendre la langue portugaise, langue qui est très peu enseignée dans les Hauts-de-France.

Il y a des initiatives associatives, telles que la Maison du Portugal de Roubaix, qui donnent des cours à une centaine d’élèves les samedis, toutefois, la continuation de ceux-ci est en danger. Il y a une question de volonté des dirigeants, mais aussi une question financière.

Au collège Charles Peguy de Tourcoing, des cours de portugais ont lieu. Signalons aussi la Section de portugais à l’université Lille III.

Bruno Cavaco et Jacqueline da Fonseca ont eu une réunion avec l’Institut Camões, à Paris, pour évoquer le thème de l’enseignement du portugais dans la région. Il y a une réflexion qui est en cours, il y a des barrières à dépasser, et une volonté politique à encourager pour pouvoir aller de l’avant pour que l’enseignement de la 4ème langue au niveau mondial puisse se développer et prendre la place qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

Dans le domaine des échanges économiques, il a été fait le point sur la délégation économique prévue sur Porto/Guimarães qui doit avoir lieu en octobre ou novembre, en fonction de la disponibilité des politiques régionaux qui doivent faire partie de la délégation, notamment du Maire de Roubaix, Guillaume Delbar.

La rentrée sera riche, puisqu’il est prévu la création du Portugal Business Club des Hauts-de-France. Structure qui pourra servir de lien entre les investisseurs portugais et français dans le domaine économique et pas seulement.

Le Musée de la Piscine de Roubaix, l’un des plus beaux de France avec de très riches collections, va s’agrandir. Six nouvelles salles d’expositions et 3 autres pour jeunes publics vont voir le jour. Le Musée, ouvert en 2001, est visité par 250 mille personnes par an, bien au-delà des prévisions les plus optimistes. La réouverture, après également un réaménagement des collections, est très attendue par le public.

Une exposition d’Hervé Di Rosa s’y tiendra entre le 20 octobre 2018 et le 20 janvier 2019. C’est une exposition de mélange des genres. On pourra y apprécier les 19 étapes du voyage artistique d’Hervé Di Rosa. Les dernières œuvres en céramique, de cet artiste qui vit à Sintra, seront une vraie révélation. Pour l’exposition, le Commissaire cherche encore des mécènes.

La salle de spectacle, le Splendid, sera aux couleurs du Portugal entre le 30 septembre et fin juin 2019. Le programme commence à être connu, même si d’autres initiatives peuvent venir l’enrichir.

Il y aura tout le long de presque une année, de nombreux artistes et groupes portugais qui s’y produiront. La musique portugaise a parfois au mal à s’exporter, à notre connaissance c’est la première fois en France qu’un programme de cette ampleur a lieu. On compte déjà une dizaine de groupes qui se déplaceront du Portugal au Splendid pour promouvoir leur musique. Se succéderont au Spendid des exposions sur le numérique, cinéma, la photographie, la poésie, l’art culinaire portugais, etc.

Dans ce cadre, se tiendra à Courrières, le 19 septembre prochain, une exposition de poésie portugaise animée par des groupes portugais et le 30 septembre comme pour débuter le programme très riche, se tiendra au Spendid un Festival avec des groupes régionaux portugais et un marché de produits portugais.

Voilà tout un programme, riche et varié, qui nous attend pour la prochaine rentrée.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 7 Votos
4.9