Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le chanteur portugais David Dany, installé dans la région de Toulouse, a été l’invité de Franck Langlois sur radio France Bleu pour parler de son dernier album intitulé «Ai Ai Portuguesa».

Il a expliqué notamment pourquoi avoir lancé cet album au Portugal, alors que beaucoup sont sortis en France. «J’ai voulu sortir cet album au Portugal car même si ma carrière a évolué en France, je me devais de partager avec mon peuple, mon pays, mes origines, tout ce qui a pu faire connaître David Dany à l’étranger, les influences, les variations des générations faite par différents styles musicaux, car après toutes ces années, je dirais depuis l’an 2000, aucun thème de moi n’est vraiment sorti au Portugal, c’est pour ça que j’ai réalisé ce CD».

David Dany a expliqué à Franck Langlois que dans cet album on peut trouver «du populaire, du romantique, du traditionnel, du rock, mais aussi des faits divers, d’actualité comme dans ‘Dois dias em setembro / Deux jours en septembre’, mais aussi ‘O que me deu / Qu’est ce qui m’a pris’ où on rentre dans l’univers carcéral d’un prisonnier» explique l’artiste.

C’est ce mélange de styles qui ont fait David Dany. «Outre certains thèmes inédits, je reprends aussi la chanson phare qui est le titre de l’album, qui pour moi est un succès que tout le monde aime et qui est sorti en France et dans des compilations».

Le chanteur luso-toulousain explique que sortir un album avec plusieurs styles «c’est assez compliqué, car on s’attend toujours à voir un style musical précis et là, bien sûr, on tombe sur une diversité de styles qui touchent toutes les couches d’âge, de 7 à 77 ans, ce qui fait la rareté aussi d’un album. Cela peut devenir aussi une position risquée, mais j’ai toujours été quelqu’un de différend et je défends tout ce que j’aime et j’aime bien cultiver cette différence comme celle de chanter en français et en portugais, c’est celle-là qui me fait être qui je suis depuis le début. Il y a déjà assez de chanteurs qui font la même chose, alors pas la peine d’en rajouter et puis, quand on écoute mes albums, on se pose la question de quel va être le style de cette chanson».

David Dany a confirmé avoir des fans éparpillés partout dans le monde. «Je ne cesse pas de les remercier pour leurs commentaires et parce qu’ils partagent mes clips, mes vidéos et me suivent dans mes concerts». Il a remercié également sa société de production, comme il le fait toujours, Cathphil Productions, «qui au cours de ces dernières années a su m’épauler» en France, mais il a également cité Distrirecords de Rodolfo Salvador, «qui dispose de 2101 points de vente au Portugal, ce qui est très important pour un artiste comme moi et aussi je tiens à le remercier car il n’est pas toujours facile de faire confiance à un artiste».

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.1