Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

À l’heure de la trêve hivernale et après 14 journées de D1 Féminine, LusoJornal a décidé de faire le bilan des clubs des lusophones du Championnat. La série continue avec Metz, où évoluent la Portugaise Adeline Janela et la Brésilienne Simone Jatobá (au centre sur la photo), et qui comptent bien se maintenir cette saison.

Depuis des années, le FC Metz a pris la fâcheuse habitude de faire le yo-yo. Aussitôt arrivé en D1, aussitôt reparti en D2. Mais cette saison, les Messines avaient pris les devants, se renforçant en conséquence pour rester dans l’élite.

Les débuts ont toutefois été cataclysmiques: sept défaites lors des sept premières journées avec en point d’orgue une claque reçue à Montpellier (11-0). Une série noire qui coûtera son siège à David Fanzel, remplacé en interne par le Franco-portugais Manuel Peixoto. Avec son arrivée, le redressement est immédiat.

Une victoire face à Bordeaux lors du match en retard entre les deux équipes (1-0), suivi de deux succès de grande importance face à deux concurrents directs pour le maintien: Rodez (3-2) et Lille (2-0). Le tout entrecoupé par un match nul bonus sur les terres du Paris FC (2-2). Un enchaînement qui a remis Metz sur les rails même si le mois de décembre fut bien plus compliqué pour les Lorraines.

Après avoir raté le coche face à Dijon (1-4) et Fleury (1-2), elles ont terminé l’année en explosant sur la pelouse du Paris Saint Germain (1-7), laissant une dernière impression négative. Mais le bilan reste positif pour le moment à Metz, le club restant bien placé en vue du maintien.

Du côté des lusophones, si Simone Jatobá démontre encore cette année qu’elle est une valeur sûre du Championnat en défense centrale du haut de ses 37 ans, Adeline Janela connaît, elle, plus de difficultés à ce poste. Elle s’est notamment retrouvée sur le banc lors des dernières rencontres de Championnat, son entraîneur lui préférant Hélène Fercocq, habituellement milieu de terrain, repositionnée dans l’axe de la défense aux côtés de Jatobá.

Elle tentera de regagner du temps de jeu sur la seconde partie de saison, tout en sachant que la reprise s’annonce capitale pour Metz. La réception de Guingamp suivi du déplacement à Soyaux, pourraient permettre aux joueuses de Manuel Peixoto de prendre de l’air afin d’aborder la fin de saison plus sereinement. Mais les joueuses ont sûrement dû noter leur dernier match à domicile fin avril où elles feront face à Rodez. Le maintien pourrait bien se jouer à ce moment précis.

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.6
X