Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

L’association Hirond’ailes, en cette fin de Fêtes de fin d’année et de début d’année avec l’épiphanie ce dimanche 6 janvier, a décidé de mettre en vente le sapin confectionné en crochet avec de la laine par les membres de l’association.

Réalisé durant la nuit du 6 au 7 décembre, lors de la nuit du Téléthon, le sapin a ensuite été exposé au Consulat du Portugal à Paris. Les fêtes passées, il est temps de lui trouver un autre lieu de vie.

Suzette Fernandes, Présidente de l’Association, a répondu aux questions de LusoJornal sur le futur du sapin.

 

Quels retours avez-vous eu du Consulat?

Nous avons eu des retours agréables. Après le transport fait par la société de Manuel Pinto Lopes, le sapin a été quelque peu abîmé, nous sommes donc allées (Lurdes Loureiro et moi-même) au Consulat pour le réajuster, nous y avons rencontré des employés qui sont venus spontanément à notre rencontre, les uns pour nous féliciter, d’autres pour nous montrer les photos qu’ils avaient postées sur Instagram et Facebook. Même des visiteurs du Consulat ont fait des photos. Le jour où nous sommes allées le «réhabiliter», c’était jour de fête au Consulat, c’était la fête de Noël des employés et Monsieur le Consul a insisté pour que nous y participions le tout dans une atmosphère bon enfant. Ce fut un moment très agréable. Maintenant, il s’agit de trouver une solution pour que nous puissions finir le projet en beauté, nous aimerions vendre ce sapin, et il ne risque pas de pourrir ou de perdre ses épines (rires).

 

Qu’espérez-vous de la vente?

Le produit de la vente nous permettrait de le reverser à des associations que nous avons prévu d’aider cette année comme une aide au Sanctuaire de Notre Dame de Fátima à Paris pour la réfection du toit, ou encore un orphelinat au Portugal à Coimbra – Obra do Padre Serra – et bien d’autres…

 

Pour l’année prochaine, avez-vous un projet similaire ou un autre projet innovant pour l’association?

Nous espérons pouvoir, l’année prochaine, nous lancer à nous-mêmes un autre défi aussi ou encore plus ambitieux. Nous y réfléchissons mais l’idéal serait une union de plusieurs associations et réaliser un projet de plus grande envergure et qui représente davantage la communauté portugaise en France. Nous y réfléchissons mais si les lecteurs ont des idées elles sont les bienvenues. Cette année nous aimerions également disposer d’un local à Paris qui nous permette de nous retrouver et de recevoir des participants à nos ateliers. C’est vraiment un objectif qui nous tient à cœur mais en tant qu’association il nous faut quelqu’un ou plusieurs personnes qui croient en nous et nous accompagnent dans ce projet.

 

Infos:

Suzette Fernandes

06.86.81.17.18

suzettefernandes1960@gmail.com

 

Sic Cristina
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 7 Votos
8.1
X