Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Ce samedi 2 février sera l’acte XII de la mobilisation des Gilets Jaunes. Une semaine après sa blessure à l’oeil, Jérôme Rodrigues, la figure franco-portugaise du mouvement, sera présent au début du cortège pour « montrer qu’il est encore là et qu’il est debout », comme il l’a affirmé à RFI.

Les choses se précisent quant à son oeil car il a expliqué qu’il a perdu son iris, qui peut être remplacée par une lentille de contact, et qu’il gardera son oeil, mais que la vision qu’il aura est encore une donnée inconnue: il pourrait voir, mais pas comme avant, ou ne plus rien voir et être aveugle d’un oeil.

Une semaine après ce drame et avant ce nouveau samedi de mobilisation, LusoJornal s’est entretenu avec Héléna Rodrigues (à droite), la soeur de Jérôme Rodrigues.

 

Quelle a été votre réaction samedi dernier?

J’étais à une compétition sportive en demi-finale, lorsque mon téléphone a sonné pour me prévenir. C’est mon meilleur ami qui m’a prévenu que mon téléphone n’arrêtait pas de sonner. J’ai regardé et j’ai vu des messages d’amis qui précisaient ‘urgent’. J’ai appelé le 1er numero et c’est là que j’ai appris la nouvelle, je me suis assise, j’ai raccroché et appelé tout suite sur le téléphone Jérôme. Un ami à lui a décroché, je l’entendait souffrir et sa peur était audible. J’ai de suite arrêté ma compétition sportive et je me suis rendu à l’hôpital.

 

Comment avez-vous vécu les jours qui s’en sont suivis?

Si je dois répondre sincèrement je dirais ‘difficilement’, mais je sais que ce n’est rien à côté de ce qui nous attend. Mais vu ce qu’est en train de vivre Jérôme, je n’ai pas le droit de me plaindre, je dois rester forte pour lui, personne ne connaît Jérôme mieux que moi, pour lui je ne peux pas m’effondrer.

 

Vous vous êtes engagés également, directement ou indirectement, au Mouvement, pourquoi?

En ce qui concerne les Gilets Jaunes, je ne suis pas engagée comme Jérôme, je marche dans son ombre, on en discute, il m’est arrivé de le conseiller. On s’est disputé aussi mais je ne peux pas avoir le même engagement que lui. J’admire l’engagement de Jérôme, et si on me pose la question de savoir si après ce qui lui est arrivé, il doit continuer, je répond OUI, s’il continue de croire aux convictions qu’il défend il doit continuer.

 

MCL

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 10 Votos
4.0
X