Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Il y a quelques mois j’avais opiné dans un article paru dans LusoJornal, exactement en 2017, sur notre «ami commun» à savoir «Mr Macron», de son petit prénom, «Em’manuel». Dans un élan de lucidité, je me suis dit que Narcisse et lui devaient avoir des points communs, à une exception près peut-être, l’un des deux avait-il les dents qui rayaient le parquet…

On sait pourquoi maintenant! Mais ce n’est qu’un exemple, malheureusement!

Mon opinion était plus que prémonitoire et pourtant je ne suis ni Nostradamus, ni Madame Soleil (pour ceux qui l’ont connue)… La politique et les paroisses de chacun, les cloches et les clochers!? Voilà ce que cela donne! Non, je vous dis, c’était juste de la logique, pure et simple, de façon holistique…

«La politique c’est quoi? Juste un instrument de conditionnement collectif»!… Et ça a marché, pile poil!

Je vous l’accorde, le choix de nos – soi-disant – représentants, était plutôt difficile et Cornélien…

Au-delà de ça, pourquoi personne n’a bougé quand il a commencé ses grandes mesures? Au-delà de ça, pourquoi, personne n’a bougé le petit doigt, sur les Lois du Travail, de la Retraite (avec rétro activité)… Au-delà de ça, même chose pour les Gouvernements antérieurs? Il y a eu plus de manifestants pour «le mariage pour tous» que pour toutes les autres manifestations. Attention! Ce n’est pas une critique, c’est juste un fait! Pourrait-on en déduire que nous serions tous des…? Non!

«C’est de la provoc tellement facile et C…E»! Mais, avouez que cela énerve «grave»…

Référendum sur l’Europe! Intégration forcée! Si cela ne vous paraît pas anticonstitutionnelle, si pour vous, cela ne vaut pas la peine de mettre le nez dehors… C’est grave!

Alors? C’est juste pour une question du prix du gazole ou une réelle prise de conscience que le pays a attrapé la «Jaunisse» et maintenant la «Rougeole»?

Vous croyez et l’expression est là, «que le Président rit jaune»? Voir même, peut-être «orange»!? Qui sait?

Il a déjà reçu deux cartons, l’un contre et l’autre pour. Et pourtant «la chienlit est bien là» comme disait le Général de Gaulle et va l’être de plus en plus. Pourquoi croyez vous qu’il n’ait jamais voulu que tous les Partis soient représentés à l’Assemblée, pour les mêmes raisons que l’Europe a 27 ne marche pas, trop de voix saturent l’ouïe!

Pourtant, pourtant! Ne dit-on pas que «quand les sages confrontent leurs idées, ils en produisent de meilleures».

Mais, où sont les sages aujourd’hui? Dans la rue? Trop de brouhaha, trop d’intérêts en jeux et en plus, «Em’manuel» n’a pris que des mesurettes.

– Blocage provisoire du prix des carburants (mais qui sont déjà très, trop cher!)

– Augmentation du SMIC de 100 euros (mais ce n’est pas une prime directe, ce n’est qu’une prime sur la production, donc rien)

– Une prime exceptionnelle de 1.000 euros pour les entreprises qui le peuvent (mais le peuvent-elles toutes?)

– Heures supplémentaires défiscalisées (toutes les sociétés ne font pas d’heures supplémentaires et ces heures font-elles une paie stable?)

– Les heures supplémentaires des bleus payées (pour calmer les rumeurs montantes certainement, tiens une couleur en plus)

– Et pour finir, baisse de la CSG (pour les retraités, celle-là même qui ne devrait pas exister).

Pour un peintre que je suis, jaune, rouge, et bleu, moi j’appelle cela un «pâté» d’une couleur plutôt nauséabonde, mais peut-on imaginer qu’une couleur sente mauvais? Dans ce cas-là, je peux vous dire que oui!

Je ne sais pas vous, mais en bref, quand la poule pond un œuf, le seigneur (Président) a pris le jaune, sa noble dame (la France) a pris le blanc, il ne nous reste donc que la coquille…

J’ai l’impression d’être le sourire de la Joconde à qui on a posé un appareil dentaire avec des «braquettes» (appareil que l’on glisse entre les dents pour redresser ces dernières, chaque «braquette» représentant bien sûr, un impôt supplémentaire) obligées, figées, forcées, contraintes… Et j’en ai d’autres! On est comme dans étau.

Pensez-vous, qu’au travers de ce nouveau brouhaha national, il puisse en sortir quelque chose de positif qui remplirait la coquille vide sans qu’il en coûte au seigneur? Allons, ne soyons ni utopistes ni résolus mais avouez que certains veulent sortir leurs cartes du jeu et je ne suis pas sûr non plus qu’un bateau sans capitaine (comme le veulent certains) soit la bonne solution…

Le pays va mal, c’est sûr, mais pour répondre en direct à Mr Jérôme Rodrigues, pour qui je n’ai aucun apriori, au contraire, j’ai le plus profond respect et je suis profondément meurtri par ce qui lui arrive. Je lui envoie tous mes vœux de bon rétablissement.

D’un autre côté et j’en ai fait des «Manifs», il faisait quoi là, si près des forces de l’ordre, un reportage? Le maître-mot a toujours été «première explosion, première évacuation», NON?

Mais ce n’est pas pour cela que je voulais lui répondre, c’est sur le dernier paragraphe de son interview et soi-disant notre idyllique pays… J’en viens et j’ai regardé le journal télévisé, que des horreurs, plus de 1.000 jours pour un rendez-vous chez un spécialiste (on peut mourir cent et cent fois), retraites que l’on n’a jamais cotisées, «impayées» et j’en passe…

On a voulu faire mieux que la France au moment de l’intégration à l’Europe avec le 13ème et 14ème mois, on le paie cher… NON! J’ai horreur de dire cela «L’herbe n’est pas plus verte chez nous», MAIS je peux le comprendre «tout semble jaune à celui qui a la jaunisse. En tous cas, bon courage à vous dans ces épreuves, tant intellectuelles que combatives, je suis de tout cœur avec vous…

Et pour finir, «suis-je jaune?» Bien sûr que OUI, mais avec un grand «A» et contre toute casse et affrontements inutiles. Et pour gagner. Pour gagner, il faut avoir tout le peuple derrière soi. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Au-delà de ça, qu’Em’manuel prenne ses responsabilités!

«Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible, rendront une révolution violente inévitable» (Kennedy).

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 43 Votos
8.1
X