D1 Futsal: Le Sporting Club de Paris reprend goût à la victoire

Desporto

 

Après être allé affronter Kingersheim la semaine passée (victoire 4-1) et avant de recevoir Nantes le week-end prochain, le Sporting Club de Paris se déplaçait à Toulouse pour quérir une nouvelle victoire. Seulement, avec des joueurs importants blessés (Belhaj et Teixeira), d’autres à l’intégrité physique amoindrie (Ba, Ngala, Eder) et les internationaux revenant d’une semaine de stage avec l’Equipe de France qui les a bien fatigués, les Parisiens ne se déplaçaient pas en toute quiétude en Occitanie.

Néanmoins les Champions de France se devaient de revenir avec la victoire de ce déplacement pour rester au contact des premiers. Première mi-temps dominée globalement par les Parisiens qui ont la possession du ballon alors que les Toulousains procèdent par des contres rapides. S’ils ont la maîtrise du ballon, le jeu des visiteurs est trop latéral et manque de percussion. Ils s’en remettent aux tirs lointains mais ceux-ci trouvent Garros sur leur chemin.

A ne pas concrétiser leur domination territoriale, les Parisiens sont tout près de se faire surprendre sur des tentatives de Faupin (6 min) et Garros (7 min).

Grâce à Finéo, le Sporting Club de Paris prend les devants à la marque à la 11ème minute. A la suite d’une belle action collective, encore une fois repoussée par la défense toulousaine bien regroupée, Ba réussit à arracher le ballon des pieds d’un adversaire pour le glisser à Finéo, seul au deuxième poteau (0-1).

La pression sur les buts de Garros s’accentue mais ni Ngala, ni Ba, n’arrivent à tromper la vigilance du gardien de but. Reynaud à la balle d’égalisation dans les pieds à 2 reprises, mais son tir puissant est dévié par une belle envolée de Laion (15 min) et sa frappe à bout portant est repoussée par le torse du brillant gardien parisien (16 min).

L’avantage d’un but à la mi-temps est logique, mais insuffisant au regard de la physionomie de cette période.

Début de 2ème période tonitruante du Sporting Club de Paris qui aggrave après 40 secondes de jeu. Bolinha tente de lober Garros, mais celui-ci pousse la balle en corner. Sur le coup de pied arrêté, Saadaoui envoie, d’une magnifique reprise de volée, le ballon au fond des filets toulousains (0-2).

Ce sont ensuite Bolinha, Eder et Saadaoui qui se procurent de belles occasions. Puis le jeu s’anime un peu, les Occitans se portent davantage à l’attaque. Toulouse trouve l’ouverture par Reynaud qui bénéficie d’un coup de pouce de l’arbitre qui ne siffle pas une charge sur Laion pour venir marquer de près (1-2, 26 min).

Il s’ensuit 5 minutes pendant lesquelles les Toulousains vont malmener des Parisiens un peu dépassés. Le gardien parvient à quatre reprises à s’opposer aux tirs adversaires (Ahssen, Oliveira et Lobeto notamment) parfois au prix de belles envolées.

Une fois l’orage passé, les Verts et blancs reprennent leurs esprits et sur un dégagement lointain de Laion, de la tête, Bolinha dépose le ballon dans le but toulousain (1-3, 33 min).

Les joueurs de la ville rose semblent sonnés. Les Parisiens en profitent pour ajouter un nouveau but par Ngala. Bolinha en exerçant un pressing haut sur son adversaire, récupère le ballon et il centre immédiatement pour le plus grand plaisir de l’international français seul face au but (1-4, 35 min).

Passés en ‘power-play’, les Toulousains s’exposent. Et, sur un dégagement de Laion vers le but adversaire déserté, De Sá Andrade, ne peut qu’effleurer le ballon qui finit sa course dans la cage vide (1-5, à 47 secondes de la fin).

Belle et large victoire parisienne qui permet aux Champions de France de rester proches des concurrents directs à leur succession. Dans un match plus compliqué que ne l’indique le score, les joueurs ont fait preuve de patience, de combativité et d’abnégation lorsque les Toulousains ont dominé.

Il reste maintenant à remporter la prochaine rencontre contre Nantes, à domicile (samedi prochain), pour réussir un grand chelem et clore un mois de novembre fructueux.

 

UJS Toulouse 1-5 Sporting Club de Paris

Arbitres: Fadil Darraz et Aurélien Uzan

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Souare (GK), Ba, Bolinha, Chaulet, Eder, Finéo, Ngala, Saadaoui, Soumaré

Buteurs: Sporting Club Paris: Finéo, Saadaoui, Bolinha, Ngala et Laion. UJS Toulouse: Reynaud

 

Donativos LusoJornal