Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Desporto

 

Reprise du Championnat de D1 Futsal après une trêve internationale pendant laquelle l’équipe de France emmenée par 4 joueurs du Sporting Club de Paris, a dominé nettement la Croatie (4-0).

Retour au Championnat donc, avec un duel francilien pour cette 3ème journée, opposant Marcouville, le promu qui disputait pour l’occasion son premier match à domicile en D1 et le Champion de France en titre enfin au complet, avec les arrivées de Finéo et Bolinha à Carpentier.

Marcouville a fait le plein pour cet évènement et a sacrément bien préparé ce match toute la semaine. Le plan de jeu était simple: attendre les Parisiens, bien défendre et tenter de profiter des rares opportunités d’attaque. Le stratagème a failli fonctionner et le Sporting Club de Paris a été proche de tomber dans ce guet-apens.

Face à une équipe vaillante et valeureuse, les Parisiens ont longtemps souffert et ont dû subir un arbitrage pas digne d’un match de D1.

Non seulement le premier but de Marcouville n’aurait pas dû être validé à cause d’une main flagrante, mais il y a eu une distribution de cartons très généreuse (4 jaunes pour les visiteurs) et des décisions arbitrales très inégales et très injustes…

Comment peut-on se retrouver avec 6 fautes, alors que son adversaire n’en comptabilise aucune et qu’il reste 9 minutes à jouer? Comment, alors que Marcouville est en infériorité numérique pour un carton rouge, laisse t’on entrer, en toute impunité, un joueur de champ supplémentaire de sorte que les 2 équipes se retrouvent à égalité numérique? Voici ce qui a rendu un peu plus compliqué le match des Parisiens.

La première mi-temps est à sens unique, mais les joueurs de Rodolphe Lopes se heurtent à une équipe arc-boutée en défense et bien soutenue par un gardien de but en état de grâce. Pendant 15 minutes, les val d’oisiens subissent les assauts et les tirs au but des visiteurs qui combinent bien sans que cela ne se concrétise au score. Puis, sur une de ses rares contre-attaques, Marcouville bénéficie d’un coup de pouce arbitral (un contrôle de la main flagrant que seuls les arbitres ne veulent pas voir) qui lui permet d’ouvrir le score par Zoubir (1-0, 16 min).

Réduits à 4 suite à l’expulsion de leur numéro 10 pour 2 cartons jaunes à la 18ème minute, les Marcouvillais subissent davantage encore et finissent par s’incliner à 3 secondes du retour aux vestiaires sur un tir de Bolinha (1-1).

Revenu sur le parquet avec des intentions plus offensives, le promu fait désormais jeu égal avec son adversaire et met Laion à contribution à la 23ème minute sur un coup franc tiré par Traoré.

Sur une interception, Gagui, bien démarqué sur la droite, reçoit le ballon et ne laisse aucune chance au portier parisien qui s’incline pour la seconde fois (2-1, 24 min).

Les Parisiens reprennent la maitrise de la rencontre et suite à une balle renvoyée par la barre transversale de Laion, Chaulet récupère le ballon qu’il transmet à Bolhina, qui décale Belhaj sur la gauche, qui ajuste Si Chaib (2-2, 26 min).

Il s’ensuit une période neutre sans réelle occasion tant le jeu est haché par les arbitres. A la 30ème minute, le Sporting Club de Paris se retrouve à 5 fautes (et Marcouville ne comptabilise aucune faute). Dominateurs, les visiteurs se procurent de belles occasions par Belhaj, Ba ou Eder, mais le gardien de Marcouville reste vigilant et efficace. Sanctionné d’une sixième faute, le Sporting Club de Paris voit son gardien détourner le tir à 10 mètres de Gagui. Ouf! Les visiteurs peuvent souffler, mais ils ne sont pas à l’abri d’un coup de sifflet intempestif d’un arbitre qui viendrait offrir une nouvelle opportunité de but à leurs adversaires!

C’est certainement ce que pense Belhaj quand il intercepte le ballon dans son camp et qu’il remonte tout le terrain pour venir gagner son duel avec le gardien (2-3, 34 min). Les Parisiens ont pris le dessus, mais leurs adversaires ne sont pas résignés. Marcouville décide de jouer en power-play mais les joueurs verts et blancs sont assez à l’aise dans cet exercice. Ils le prouvent à 47secondes de la fin du match par N’Gala qui intercepte la balle pour l’envoyer dans le but vide (2-4).

Difficile victoire parisienne face à une valeureuse équipe de Marcouville qui n’a pas usurpé sa place en D1. Il est certain que d’autres équipes vont souffrir dans ce gymnase de Pontoise. Malheureusement, encore une fois, alors que le match se déroulait dans un bon esprit, le duo arbitral s’est fait remarquer par ses étranges décisions et a pesé sur la sérénité des débats.

Samedi prochain, pour la 4ème journée du Championnat, le Sporting Club de Paris recevra son dauphin de la saison dernière, le Mouvaux Lille. Les Parisiens s’attendent à un match de haute intensité contre un adversaire revanchard et qui n’a pas encore gagné une rencontre cette saison (1 défaite et 1 nul).

 

Marcouville 2-4 Sporting Club de Paris

Arbitres: Fadil Darraz et Karim Amejal

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Souare (GK), Ba, Belhaj, Bolinha, Chaulet, Eder, Finéo, Ndukuta, Ngala, Saadoui et Teixeira

Buteurs: Sporting Club de Paris: Bolinha, Belhaj (x2) et Ngala. Marcouville: Zoubir et Gagui

 

Donativos LusoJornal
X