Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

L’Irlandais Sam Bennett (Deceuninck – Quick Step) s’est imposé lors de la première étape du Tour d’Algarve qui s’est déroulé entre Lagos et Portimão. Le cycliste irlandais a remporté le sprint, en devançant le Hollandais Danny van Poppel (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) et l’Espagnol Jon Aberasturi (Caja Rural – Seguros RGA).

Le meilleur cycliste français a été Thomas Boudat (Team Arkéa Samsic) qui a terminé à la 13ème place de cette étape inaugurale.

Quant à l’équipe française DELKO, elle a placé l’Italien Alessandro Fedeli à la 31ème place. À noter que DELKO est dirigée par le directeur sportif portugais et ancien coureur, José Azevedo.

Le LusoJornal suit la course à travers les yeux du cycliste français de DELKO, Clément Carisey (au centre sur la photo), qui s’est classé 112ème lors de cette étape, entre Lagos et Portimão, à 39 secondes du vainqueur, Sam Bennett.

Après cette première étape, le cycliste de 29 ans nous a livré ses premières impressions, lui qui était satisfait de terminer cette étape inaugurale sans chute au sein de l’équipe, tout au long d’un parcours qui l’a fait découvrir les beautés du paysage «algarvio».

 

Comment s’est déroulée cette première étape pour l’équipe et individuellement?

Pour commencer, personne n’a chuté de notre côté dans ce final tortueux. La chaleur s’est vraiment fait ressentir et je pense que tout le peloton en a un peu souffert. Mais bon on ne va pas se plaindre, ça reste mieux que de la pluie. Une échappée s’est rapidement formée et les grosses écuries ont assuré la poursuite dans l’optique d’un sprint massif, ce dont tout le monde s’attendait et ce dont on a donc eu droit. Malheureusement nous n’avons pas pu nous trouver correctement pour protéger et emmener notre sprinter. Donc cette entrée en matière nous laisse un peu sur notre faim.

 

Après cette première étape, comment vous vous sentez physiquement? Et mentalement, comment se déroule ce Tour avec très peu de public?

Physiquement ce n’est pas extra, avec ma récente chute à l’entraînement dimanche dernier avant de venir, je ne m’attendais pas à être au top. Ça ira de mieux en mieux au fil des étapes lorsque j’aurais davantage récupéré et quand je n’aurais plus de courbatures. Mentalement, ça va, l’étape n’a pas été très éprouvante. Par contre la traversée ici des petits villages était plaisante, nous avons pu avoir un peu de public. C’est dommage que nous n’ayons pas le droit de leur jeter nos bidons pour leur laisser un souvenir, mais c’est désormais le règlement.

 

Ce jeudi, grosse étape de montagne, la course peut déjà se jouer? Est-ce que Clément peut se lancer dans une échappée ou il faudra protéger le ou les leader(s)?

Étape reine oui, il est clair que l’on va avoir un premier classement des hommes qui vont se jouer le classement général final. Les différents protagonistes devront répondre présent même si être devant jeudi ne leur assure pas la victoire finale. Il y a encore un contre-la-montre difficile et une dernière étape dimanche ou des changements peuvent encore avoir lieu. Non, aller dans une échappée n’est peut-être pas la meilleure option. Je veux dire par là que, partant du principe que nos leaders pour le général devront économiser au maximum leur force pour le final, être dans l’échappée ne serait alors pas le meilleur support pour eux. Attendons quand même les directives de José Azevedo (ndlr: directeur sportif de l’équipe) quant à la stratégie à suivre.

 

Desporto
X