Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les 13 et 14 octobre, l’Association Portugal Passion Traditions a proposé une exposition à Saint Martin-de-Seignanx, dans les Landes, consacrée à Amália Rodrigues, la diva du Fado.

Cette exposition racontait la vie de la plus grande chanteuse de fado du Portugal. «Cette femme très belle et élégante, tout de noir vêtue, avec un grand châle coloré et frangé. Grâce à cette immense artiste le fado a obtenu ses lettres de noblesse à l’international» explique au LusoJornal le Président de l’association Carlos Agueda Rosa.

«Le 23 juillet 1920 née la jeune Amália da Piedade Rebordão Rodrigues au sein d’une famille très pauvre, elle sera élevée par sa grand-mère. Dès 4 ans, sa jolie voix si pure fascine son entourage, elle chante fréquemment lors de réunions familiales (mariages, baptêmes,…). Vers l’âge de 19 ans elle chante dans différents cabarets et théâtres de Lisboa. C’est un grand succès et une ascension phénoménale vers une carrière internationale. Dès lors elle parcourt le monde, Madrid, Paris, Londres, Berlin, Rome, New York… Elle tourne au cinéma en 1954 avec Henri Verneuil ‘Les amants du Tage’ qui lui apportera une grande notoriété en France. Elle donnera des récitals à l’Olympia et à Bobino» peut-on lire dans les documents concentrés par l’association. «Son répertoire est celui du Fado, des chansons mélancoliques et nostalgiques, mais aussi des mélodies ensoleillées, elle chantera également en français. En avril 1974, la Révolution des Œillets lui apportera un boycotte de la part de son public, lui reprochant des rapports complaisants avec le dictateur Salazar. Mais, après une traversée du désert, elle reviendra triomphalement au Coliseu de Lisboa en 1985».

Amalia Rodrigues arrêtera de chanter en 1994 et décèdera le 6 octobre 1999. En 2001 ses cendres seront transférées dans le Panthéon National à Lisboa.

«Cette année c’est le vingtième anniversaire de sa mort, et partout au Portugal il y aura des commémorations, je suis très fier qu’ici, à Saint Martin-de-Seignanx, avec l’association, nous ayons pu rendre hommage à cette grande diva du Fado» explique Carlos Agueda Rosa au LusoJornal. «Durant ces 2 jours d’exposition, j’ai pu me rendre compte à quel point Amália Rodrigues a été proche des Portugais et que ses chansons pleines d’émotions touchaient les gens».

Parmi les visiteurs de cette exposition il y a Isabelle Azpeitia, Maire de Saint Martin-de-Seignanx, qui a félicité l’association. Carlos Agueda Rosa remercie également l’Association France Portugal d’Oloron Sainte Marie qui a créé cette exposition.

LusoJornal Artigos
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
7.3
X