Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le coup d’envoi de la 11ème édition du Championnat de France de Futsal a été donné samedi dernier avec une nouveauté cette saison: exit les play-off et c’est le club qui aura le plus de points à l’issue de la saison régulière, le 23 mai 2020, qui sera désigné Champion de France. Chaque point grappillé à chaque rencontre sera donc important.

Pour cette première journée, le Sporting Club de Paris se déplaçait chez son voisin du Kremlin Bicêtre dans un contexte particulier. En effet, outre le fait qu’il s’agissait d’un derby, le club val de marnais démarre le Championnat avec un handicap de 10 points suite à une pénalité infligée par la FFF pour des faits délictueux (problèmes de certificat médical concernant certains joueurs la saison passée) rapportés par le Sporting Club de Paris. Il fallait donc s’attendre à affronter une équipe très remontée et à un public chaud bouillant.

Si le match s’est déroulé entre gentlemens sur le parquet, on ne peut que déplorer l’attitude des supporters ultras qui n’ont pas cessé d’insulter les joueurs et le staff parisiens pendant toute la rencontre.

C’est dans ce contexte que débute la rencontre avec immédiatement une première occasion au bout de 45 secondes pour le Sporting Club de Paris par Fabricio dont le tir frôle la barre transversale kremlinoise. Les val-de-marnais mettent le pied sur le ballon et prennent l’ascendant sur des parisiens condamnés à défendre. C’est donc assez logiquement que les hommes d’Hugo Sintra mènent 2 à 0 au bout de 13 minutes grâce à N’Gala qui décoche un tir lointain qui trompe Teffaf, le gardien parisien (3 min) et par Torres qui reprend victorieusement un ballon repoussé par la barre transversale.

Si le match est engagé mais correct, le Kremlin Bicêtre se retrouve à 5 fautes dès la 15ème minute. Pour tenter de revenir au score, le Sporting Club de Paris joue alors en power-play et Teixeira est tout prêt de marquer mais son tir passe légèrement au-dessus du but adverse. Les parisiens sont enfin récompensés à la 17ème minute par l’inévitable Fabricio (2-1).

Poursuivant dans cette dynamique, le Sporting Club de Paris est proche d’égaliser mais le tir de Fabricio est détourné en corner par Lokoka, le gardien kremlinois. Dans la foulée, N’Gala se fait exclure par Cédric Pélissier, l’arbitre international, pour un pied haut sur Camara. Synonyme de 6ème faute, cette exclusion permet à Teixeira de transformer le tir à 10 mètres, sous les huées et les insultes des ultras, mettant les 2 équipes à égalité (2-2).

Le score n’évolue plus jusqu’à la mi-temps grâce à Teffaf qui s’interpose brillamment à 2 reprises devant les attaquants adverses.

Dès la reprise le Kremlin Bicêtre reprend l’avantage par Peterson qui marque sur un tir lointain prenant à défaut Teffaf sur sa droite (3-2, 21 min). Le Sporting Club de Paris n’arrive pas à se montrer dangereux alors que les kremlinois se procurent des occasions (Peterson et Soumaré) heureusement annihilées par Teffaf. Et c’est sur un contre, que Pezeron ajoute un quatrième but (4-2, 27 min).

Touchés mais pas abattus, les parisiens partent à l’assaut du but adverse et Camara n’est pas loin de scorer mais son tir est détourné du bout des doigts par Lokoka. De nouveau en power-play depuis la 30ème minute, le Sporting Club de Paris presse mais se montre trop imprécis pour revenir au score.

Probablement pour compenser sa décision de la première mi-temps, Cédric Pélissier inflige un second carton jaune (synonyme de carton rouge) à Saadaoui pour une faute bénigne. Il reste moins de 3 minutes à jouer et les parisiens sont contraints de jouer en infériorité numérique pendant 2 minutes.

Solidaires et désireux de ramener au moins 1 point de ce déplacement, les parisiens dominent cette fin de rencontre tout en résistant aux contres adverses. Alors qu’une première tentative de Camara est détournée en corner, les parisiens sont enfin récompensés de leurs efforts par un nouveau but de Fabricio à 13 secondes de la fin (4-3). Mais il est trop tard pour revenir à égalité et les parisiens s’inclinent donc à l’issue de ce match.

La saison est encore longue et tout est encore possible. Pour preuve, Orchies, club désigné comme étant le favori incontestable (et imbattable) de ce Championnat, a concédé le nul à domicile (3-3 contre Garges). Nul doute que le Sporting Club de Paris aura à cœur de redresser la barre avec la réception de l’UJS Toulouse (défait 2-5 à domicile par Nantes Métropole) le 28 septembre prochain.

 

Kremlin Bicêtre 4-3 Sporting Club de Paris

Buteurs: Sporting Club Paris: Fabricio x2 et Teixeira. Kremlin Bicêtre: N’Gala, Torres, Peterson et Pezeron

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
9.7
X