Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Sporting Club de Paris 1-3 Orchies Pevele

Buteurs: Sporting Club Paris: Camara; Orchies Pevele: Valor x2 et Leitão.

Pour son deuxième match à domicile de la saison, le Sporting Club de Paris a été délocalisé dans le vieux gymnase Max Rousié (Porte de Saint Ouen), son gymnase de Carpentier n’étant toujours pas opérationnel après les travaux de cet été. C’est fort dommageable pour les Parisiens, car en réalité ils viennent de disputer leurs 4 premières rencontres «à l’extérieur» et parce que la venue de l’équipe d’Orchies Pevele, grand prétendant au titre, aurait mérité une autre qualité d’installations sportives.

A l’issue des 3 premières rencontres disputées, ce match était déjà important pour les 2 équipes, d’abord pour le Sporting Club de Paris qui n’arrive pas, malgré des prestations de bonne tenue, à remporter ses matchs (1 victoire et 2 défaites) mais aussi pour Orchies Pevele dont les résultats (2 nuls et 1 défaite) ne sont pas à la hauteur des espérances de l’exigeant Président Ouafik (qui vient d’ailleurs de nommer un nouvel entraîneur, Najim Feraoun en remplacement de Orlando Duarte).

La partie a été très équilibrée même s’il est apparu plus de maîtrise technique et d’expérience du côté des visiteurs. Orchies prend rapidement les commandes du match dès la 3ème minute en marquant par Valor sur quasiment la première action dangereuse (0-1). Les Parisiens font bien circuler le ballon, redoublent de passes mais se heurtent à une défense bien regroupée, agressive et toujours prompte à contrer. Les actions parisiennes n’arrivent que très rarement à mettre en défaut l’arrière garde nordiste. A noter néanmoins, la belle envolée du gardien Forgiarini sur une reprise de volée de Lopez Lozano à la 8ème minute. De leur côté, les hommes du nouveau coach Feraoun ne se montrent pas beaucoup plus dangereux et Teffaf, le gardien parisien n’est véritablement mis à contribution qu’à la 18ème minute en s’interposant du pied devant Valor.

Dès le début de la seconde période, les Parisiens tentent de revenir au score et Tchapchet est stoppé sèchement par le gardien nordiste sans que l’arbitre n’intervienne. Sur une énième longue relance à la main de son goal, Diniz est tout prêt de surprendre Teffaf qui parvient à détourner le ballon en corner.

Le Sporting Club de Paris revient enfin à la hauteur de son adversaire par Camara qui reprend de volée un corner (1-1, 21 min). Il y a beaucoup plus d’occasions nettes qu’en première mi-temps et les gardiens font étalage de toute leur classe: Forgiarini s’interposant devant Fabricio et Camara et Teffaf mettant en échec Barbosa, Diniz et Kaique. Les supporters parisiens sentent que le match est à la portée de leur équipe mais ils déchantent quand Leitão répond à Camara en réalisant lui aussi une reprise de volée décroisée à la 25ème minute (1-2). Les hommes de Rodolphe Lopes ne baissent pas les bras et tentent, notamment par Fabricio, de faire plier une défense d’Orchies toujours bien regroupée. Procédant en contre et par des attaques rapides, Orchies est prêt de faire le break par Galan et Barbosa.

A la 35ème minute, les Parisiens passent en power-play mais, comme la semaine passée, se font rapidement punir par Valor qui intercepte et expédie le ballon dans le but vide à la 36ème minute (1-3). Restés en power-play, les Verts et blancs poussent en vain en cette fin de partie car les tirs de Teixeira, Fabricio, Lopez Lozano ou Camara n’attrapent malheureusement pas le cadre. Orchies Pevele a tenu bon et a remporté ainsi sa première victoire de la saison.

Cette défaite du Sporting Club de Paris laisse un goût amer car les joueurs ont réalisé un bon match mais, encore une fois, ils ne sont pas récompensés de leurs efforts. L’adversaire était de qualité (quasiment que des internationaux) et les Parisiens ont fait mieux que rivaliser. Un match nul aurait été plus logique et plus représentatif du déroulement de la partie.

Au classement, le Sporting Club de Paris est 7ème avec 3 points… à 9 longueurs du leader Accs. Pas de match la semaine prochaine pour cause de trêve internationale. Les joueurs parisiens ont donc 2 semaines pour analyser ce difficile début de saison et préparer au mieux le difficile déplacement à Garges le 2 novembre.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
9.1
X