Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Nolan Mbemba, milieu de terrain français de 23 ans, représente depuis deux saisons le club de Reims. Mercredi dernier le club de la Région Grand Est s’est déplacé à Paris pour y affronter le PSG. Le résultat a été sans appel, 4-1 pour les Parisiens.

Lors de la seconde période de la rencontre, Nolan Mbemba, milieu de terrain français de 23 ans, a grappillé quelques minutes de jeu, lui qui a disputé maintenant trois matches cette saison.

Le LusoJornal a pu discuter avec Nolan Mbemba, qui est passé par le Vitória Sport Clube, ou tout simplement Vitória de Guimarães. Le milieu français a tout de même disputé trois matches avec l’équipe principal et cinq rencontres avec l’équipe B lors de la saison 2016/2017.

Pour notre journal, il est revenu sur son expérience au Portugal, mais tout d’abord nous avons discuté du début de saison de Reims mais également de la défaite 4-1 face au Paris Saint-Germain, au Parc des Princes.

On peut dire que c’est un bon début de saison pour Reims?

On fait un bon début de saison, on est sur les objectifs. On a affiché un beau visage depuis le début de saison et il ne faut pas douter. On sait que le match face au PSG – défaite 4-1 – c’était à part. On doit garder ce qu’on fait de bien pour rebondir.

Que peut-on souhaiter à Nolan pour cette saison?

Je veux emmagasiner le maximum de temps de jeu et répondre présent à chaque fois que le coach fait appel à moi. Je veux aussi aider l’équipe a atteindre ses objectifs. Je pense que le coach a confiance en moi, mais il a également confiance en tout le groupe. Il le répète chaque jour. Par contre il faut répondre présent quand il fait appel à nous. C’est ce que j’essaye de faire à chaque match.

C’est toujours compliqué d’affronter le PSG?

On sait très bien que c’est compliqué quand on vient à Paris. On a essayé de donner le maximum, mais je pense qu’on a mal démarré le match. On a fait une mi-temps un peu mitigée. Après on s’est un peu plus libérés et on a fait une meilleure deuxième mi-temps. On a affiché un plus beau visage. C’est très difficile de venir à Paris et on va garder la tête haute pour le prochain match.

Cette ouverture du score a fait du bien à Reims ou ça a réveillé le PSG?

On sait qu’en marquant ce premier but, on allait avoir des rafales du PSG. Quelque part, c’est bien car ça nous met dedans, mais après c’est aussi à partir de ce moment là qu’on a commencé à paniquer. On a craqué en première mi-temps je pense, et en deuxième on a essayé de faire ce qu’on pouvait.

C’est une équipe imprenable?

On le sait avec toutes les stars qu’ils ont, mais c’est vrai aussi qu’ils ont fait tourné face à nous. Mais ceux qui ont joué, ont répondu présent. C’est très difficile de jouer face à eux, le PSG a un grand effectif. On va essayer d’oublier ce match et de relever la tête.

Un mot sur votre expérience à Guimarães, comment cela s’est-il passé?

Ça m’a rendu plus fort car j’ai vécu des moments difficiles là-bas. Je pense qu’en revenant en France, ça m’a forgé pour passer les moments difficiles. Aujourd’hui, grâce à ça, je sais gérer ces moments là. J’évite de rentrer dans la frustration et de toujours travailler.

Un mot sur le club?

C’est un bon club, il fait partie des cinq meilleurs clubs du Portugal. Ils ont l’habitude également de pratiquer un bon football et c’est une bonne expérience pour moi d’être allé là-bas.

Reims reçoit ce samedi Bordeaux au Stade Auguste Delaune, un match comptant pour la huitième journée du championnat de France de première division, la Ligue 1. Reims occupe actuellement la 14e place avec 8 points, tandis que Bordeaux est 10e avec 10 points.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
8.9
X