Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

US Créteil/Lusitanos 2-0 Avranches

Stade Dominique-Duvauchelle

Spectateurs: 529

Arbitre: Floris Aubin.

US Créteil/Lusitanos: Kerboriou – Jean-Etienne, Puygrenier, Boyer (Buaillon, 88 min), Fofana Y. – Martin – Houla (Gassama, 83 min), Petshi, Dias, Pouye – Paye (Gendrey, 64 min). Entraîneur: Stéphane Le Mignan.

Avranches: Beuve – Bizolon, Lusinga, Michel (Mayulu, 63 min), Saunie – Belahmeur, Guyonnet, Koussalouka (Farnabe, 46 min), Boateng – Dutournier (N’Kololo, 63 min), Thiare. Entraîneur: Damien Ott.

Buts: Paye (47 min), Puygrenier (51 min).

 

Après deux premières journées décevantes, l’US Créteil/Lusitanos a rebondi vendredi dernier face à Avranches et signé sa première victoire de la saison!

Très pauvre en occasions de part et d’autre, le match a été plié en tout juste 4 minutes de jeu par les Cristoliens. Un but de Mour Paye et Sébastien Puygrenier sur corner ont donc permis à Créteil de décrocher ses 3 premiers points et de se placer juste au-dessus de la zone rouge (13ème).

Les 45 premières minutes de ce US Créteil/Lusitanos – Avranches ne laisseront pas un souvenir impérissable aux amateurs de football! En dehors d’une frappe tâclée de Cédric Jean-Etienne qui a fini sa course dans le petit filet extérieur d’Avranches et d’un coup-franc hors cadre de Rafael Dias, les supporters du stade Dominique-Duvauchelle n’ont rien eu à se mettre sous la dent.

Ils pourront au moins se consoler en se disant que leurs joueurs préférés n’ont pas concédé une seule occasion à Avranches plutôt éteinte.

C’est après la pause que la partie s’est emballée.

A peine revenus du vestiaire, les Béliers ont décroché un premier corner repris par Sébastien Puygrenier et prolongé par Mour Paye qui a permis à l’US Créteil/Lusitanos d’ouvrir la marque (1-0, 47 min). Après un bon mouvement parti du côté droit de l’attaque cristolienne qui a créé un décalage, les hommes de Stéphane Le Mignan ont obtenu un deuxième corner…

Belotte et rebelote! Tiré par Rafael Dias, le ballon a été repris une nouvelle fois par le Capitaine val-de-marnais qui a piégé Anthony Beuve d’une belle tête piquée (2-0, 51 min).

Devant au tableau d’affichage, les Béliers ont continué à résister solidement aux Avranchinais portés par l’activité de Julien Farnabe. Le milieu de terrain entré à la pause a provoqué la défense, centré sur le but (55 min) et même tenté sa chance à la limite de la surface (79 min) mais il n’a pas réussi à prendre en défaut les Ciel et Bleu pas plus qu’Abdelhak Belahmeur (90 min).

De leur côté, les Cristoliens auraient même pu ajouter un 3ème but par Greg Houla à l’heure de jeu. Parti dans le camp bleu, Sacha Petshi a remonté tout le terrain avant de glisser le ballon à son coéquipier qui a vu son tir freiné par le portier normand avant d’être sauvé sur la ligne de but par un défenseur (59 min).

Mais les supporters se satisferont bien volontiers de cette victoire acquise sans concéder de but.

Grâce à ce premier succès, ils réalisent un petit bond au classement qui leur permet de quitter la place de lanterne rouge et de se positionner au-dessus de la zone de relégation (13èmes).

Exempts la semaine prochaine en raison du report de leur match à Bastia, Stéphane Le Mignan et ses troupes auront deux semaines pour préparer la venue de Grenoble, actuel leader du Championnat.

 

  1. Le Mignan: «Il fallait d’abord se rassurer»

 

C’est avec un sourire plein de soulagement que Stéphane le Mignan est apparu devant les journalistes ayant assisté à la victoire cristolienne face à l’US Avranches.

Bien conscient que le niveau de jeu du match est insuffisant pour décoller au classement, le coach des Béliers reste satisfait d’avoir vu son équipe réussir la première étape de son retour en confiance.

 

Damien Ott a résumé la rencontre par: ‘Puygrenier 2 – Avranches 0’. Que pensez-vous de votre côté de la victoire décrochée par l’US Créteil/Lusitanos?

Je comprends la déception de l’équipe d’Avranches. C’est toujours difficile d’accepter la défaite quand il n’y as pas de réelle supériorité d’une équipe. Le match n’a pas été relevé mais il faut dire qu’on n’était pas dans la même situation qu’Avranches. On restait sur un traumatisme à domicile, il fallait d’abord se rassurer. C’est quelque chose qui va se faire par étapes alors on a été obligé d’adopter une stratégie différente. Hier, l’objectif était de rester bien serré pour concéder peu d’occasions et éviter de prendre des buts rapidement. L’idée était aussi d’être prudent, de ne pas se jeter dans la gueule du loup face aux attaquants de qualité d’Avranches. On a réussi à suivre ces deux consignes mais on peut mieux faire. Je l’espère en tout cas car ça sinon ne suffira pas pour décoller.

 

Cette première victoire et ce premier match sans encaisser de but vont être bons pour la confiance avant votre prochain match contre Grenoble dans deux semaines?

Oui, on va pouvoir travailler dans une ambiance moins crispée. Il faut dire qu’on sort de deux défaites nettes et complètement logiques qui étaient difficiles à vivre pour tout le groupe. Aujourd’hui on est encore loin du compte mais on est sur le bon chemin. C’est aussi rassurant d’avoir enregistré le retour de Fabien Boyer et d’avoir pu compter sur Cédric Jean-Etienne. Fabien est un élément important du dispositif, on espère vraiment qu’il pourra enchaîner les matches. Cédric est un joueur du groupe réserve mais il a joué une dizaine de matches avec Quevilly, l’équipe championne, la saison dernière. Ils ont fait du bien dans un secteur défensif qui n’était pas convaincant jusque là.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
10.0
X