Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le samedi 14 décembre, il a permis aux Lusitanos de renouer avec la victoire (2-1) en inscrivant son premier but dès son premier match. Christian Toko Edimo est le dernier renfort de l’attaque lusitanienne. Ce fut le dernier match en 2019, car la rencontre face à la réserve du RC Lens a été reportée. Le nouveau numéro 14 de Saint-Maur, fan de Samuel Eto’o et Thierry Henry, a accepté de revenir sur ses premiers jours et ses débuts réussis au Stade Chéron.

 

Christian, comment allez-vous après cette première réussie sous le maillot des Lusitanos ?

(Sourire) Tout se passe bien. Le groupe m’a très bien accueilli. Tout est réuni pour que je sois bien sur le terrain.

 

Marquer son premier but dès son premier match avec une victoire face à Schiltigheim (2-1), était-ce le début rêvé ?

Forcément, c’est le début rêvé. Encore plus quand on est un attaquant. Réussir à gagner et aider mon équipe avec un but, c’est toujours très bien. Mentalement, ça fait du bien pour le groupe et pour moi.

 

Même si vous aviez déjà marqué avec les Lusitanos à l’occasion du match amical face au Racing 92 (1-0)…

J’essaye d’être le meilleur possible sur le terrain. Je ne sais pas si je suis un bon finisseur mais je fais en sorte de mettre de la conviction dans mon geste pour faire la différence. Aujourd’hui, j’ai de la réussite mais le plus important dans le football et comme le dit très bien le coach, c’est de se créer des occasions. Après, il faut croire que chaque ballon peut être le bon.

 

Comment vous sentez-vous aux Lusitanos ?

Je me sens très bien. Le groupe m’a permis de me sentir le mieux possible. Cela ne fait que deux semaines que je suis là et c’est comme si j’avais commencé la saison avec eux. Je me sens bien dans ma peau et cela ne peut que faire du bien à mon football. J’espère vraiment aider le club et le groupe à faire une bonne deuxième partie de saison.

 

Pourquoi avoir choisi d’accepter le défi de Saint-Maur ?

J’ai été convaincu par le discours que l’on m’a tenu, notamment celui de Salah Mahdjoub. C’était un challenge intéressant. Je n’étais jamais venu en région parisienne dans ma carrière (Lyon-Duchère, MDA Chasselay, Avranches, Endoume, ndlr). J’ai tout de suite été séduit par ce que j’avais pu voir. A Endoume, c’était devenu compliqué. J’ai trouvé ici un groupe de qualité. Il ne faut pas se mentir, je suis mieux entouré. Ça s’est vu dès le premier match. Il y a un gros potentiel aux Lusitanos. En faisant ma petite analyse, j’ai tout de suite pu juger que le groupe n’était pas à sa place au classement. Après, c’est le foot. On va travailler et remonter la pente le plus vite possible. On a le potentiel pour jouer le haut de tableau. On va avancer étape par étape. C’est mission match par match pour engranger le plus de victoire jusqu’à la fin de la saison.

 

Pour les gens qui vont vous découvrir dans les prochains mois, que pouvez-vous leur dire ?

Je suis un joueur qui donne toujours tout. Je suis à la disposition de mon équipe tout en étant le plus tueur possible. J’invite les gens à venir nous voir jouer pour faire leur opinion. (Sourire) En plus, j’aurais la chance d’évoluer avec de bons joueurs.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.2
X