Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Ce vendredi, l’US Créteil/Lusitanos se rendait du côté de Pau pour la 12ème journée du National FFF. Au terme d’un scénario totalement dingue et après avoir touché le fond, les Cristoliens ont signé l’une des plus belles remontées de la saison pour arracher le point du match nul (3-3).

Dans le football comme dans la vie, il faut toujours se méfier d’une bête blessée. Défaits par Dunkerque il y a deux semaines à Duvauchelle et à la recherche d’un succès en Championnat depuis mi-septembre, les hommes de Carlos Secretário arrivent sur la pelouse de Pau déterminés à faire un coup face au coleader du National.

Une rencontre qui démarre difficilement pour eux dans des conditions délétères et qui ne vont pas cesser de s’empirer au fil des minutes. Face à des Palois qui veulent tenir le ballon, Créteil/Lusitanos tente de procéder par contre. Mais il subit dans le premier quart d’heure, Jarju voyant notamment sa frappe raser le montant de Mandanda (3 min).

Il faut attendre une frappe de Diallo durement captée par Guendouz pour voir une première étincelle côté francilien (17 min), suivi par une nouvelle alerte de Mokdad sur coup franc (24 min). Mais ce réveil est vite éteint quelques minutes plus tard. En retard sur un duel, Fofana est sanctionné d’un carton rouge direct mettant l’US Créteil/Lusitanos dans le dur (30 min).

 

Un miracle dans la nuit

Déjà au pied du mur, les coéquipiers de Buaillon voient en prime Pau faire la différence juste avant la pause. Gueye profite d’une relance difficile et contrée de Pardal pour ajuster Mandanda (0-1, 45+1 min). Sonnés, les Cristoliens vont jusqu’à couler dans l’entame du second acte.

Sabaly, bien servi par Jarju, devance Pardal au second poteau pour pousser le ballon au fond (0-2, 53 min), avant que Jarju reçoive lui-même un caviar de Ba sur un centre qu’il reprend victorieusement (0-3, 62 min). Les Paloises frôlent même le 4-0, Mandanda se reprenant dans sa sortie après avoir percuté Belkouche, qui sort sur blessure dans la foulée (64 min).

Mais au bout de l’enfer et alors que la pelouse ressemble plus au fil des minutes à une pataugeoire qu’à un terrain de football, une lumière surgit dans la nuit. Sur une mésentente défensive, Mokdad place un lob de 40 mètres qui termine dans la cage abandonnée par Guendouz (1-3, 67 min).

Pau, en difficulté sur un terrain où il devient impossible de dribbler, ne s’adapte pas aux conditions et sur une mauvaise relance plein axe, Mokdad survient à nouveau pour placer une frappe enroulée limpide (2-3, 71 min). Relancée, l’US Créteil/Lusitanos pousse et finit par être récompensée, Dogo se faisant stopper irrégulièrement dans la surface paloise en toute fin de rencontre.

Décidé à enfiler son costume de héros jusqu’au bout, Mokdad place une paneka pour libérer les siens et signer l’un des plus beaux retournements de situation de la saison (3-3, 89 min). Un miracle et un point que les Béliers peuvent savourer, eux qui ont su rester insubmersibles sous la pluie.

 

Pau Football Club 3-3 US Créteil/Lusitanos

(1-0 à la mi-temps)

Stade de Pau, 1.000 spectateurs

Arbitre: M. Kherradji

Buts: Gueye (45+1 min), Sabaly (53 min) et Jarju (62 min) pour Pau; Mokdad (67, 71 et 89 min s.p) pour Créteil.

Avertissements: Ba (33 min) pour Pau; Diarra (28 min), Pereira (74 min), Secretário (75 min) et Buaillon (90+2 min) pour Créteil

Expulsion: Fofana (30 min) pour Créteil

Créteil/Lusitanos: Mandanda; Pardal, Belkouche (De Taddeo, 66 min), Dauchy, Fofana (Cap.); Pereira, Buaillon (Cap.), Mokdad; Diarra (Pelletier, 35 min), Dogo, Diallo (Pancrate, 57 min). Entraîneur: Carlos Secretário.

Pau: Guendouz; Name, Batisse (Cap.), Kamissoko, Sadzoute; Daubin, Ba, Bansais, Sabaly (Maisonneuve, 85 min); Gueye, Jarju (Bayard, 65 min). Entraîneur: Bruno Irles.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.7
X