Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le soleil est souvent un de nos critères dans le choix des vacances, mais d’autres critères, ne disons pas qu’ils sont à la mode, mais plutôt, auxquels on fait de plus en plus d’attention, sont pris en compte, tel que celui de la qualité de l’air.

Et à ce niveau, le Portugal n’est pas mal loti. Parmi les 15 lieux en Europe où l’air est le plus pur, quatre sont au Portugal.

Selon le Rapport Mondial de la Qualité de l’Air 1919, la commune de Salão (arrondissement de Horta) dans l’île de Faial, occupe la 2ème place au niveau Européen pour sa qualité d’air.

La commune de Santana (Madeira) occupe le 9ème rang, Fundão le 13ème et Melgaço le 14ème.

En tête de liste se trouve la région de Bodo en Norvège et la troisième dans la région espagnole de Villalba de Guardo.

Le rapport montre également que le Portugal se classe 86ème sur 98 pays dans le monde, en ce qui concerne les émissions de polluants, enregistrant seulement une concentration de particules de 9,3 PM2 (gaz polluant), l’une des valeurs les plus faibles du classement.

Conjointement avec le Portugal les pays avec moins d’émissions polluantes sont les Bahamas, la Finlande, l’Estonie, la Suède, entre autres, la plupart des pays nordiques.

A l’approche des éventuelles vacances on se pose d’énormes questions. La crise n’est pas finie. On a l’impression que quand on réserve actuellement, on le fait plus à la campagne que les autres années, dans un milieu familial ou là où les contacts sont plus restants.

Un ami me disait qu’à cette époque dans un village vacances qu’il gère dans la côte d’Opale à la même date en ce moment de l’année. L’année passée il avait fait un chiffre d’affaire de 1,2 millions d’euros, alors que cette année il n’est qu’à 200 mil euros.

Il me disait, par ailleurs, que le Gouvernement a donné des instructions de faire des crédits aux entreprises. Le dilemme c’est qu’il faut bien rembourser lesdits crédits, mais si l’on n’a pas de clients, comment faire?

On a, pour l’instant, l’impression qu’on ne réserve pas, de peur, dans des lieux de vacances où il y trop fréquentation habituellement.

Est-ce la revanche de la campagne au détriment des villes, de la plage?

A titre d’exemple, cette année, la région de l’intérieur du Portugal semble avoir la cote, par son calme, son bon air, ses paysages, le faible nombre de Covid-19…

 

Comunidade
X