Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Comunidade

 

 

La ville de Calais sera à l’honneur le 5 juillet prochain, et probablement que l’œuvre de Patrícia Cunha et du collectif Impact Plan aussi, ne serait-ce que l’espace de quelques secondes, et ce, dans 190 pays, totalisant rien qu’en Europe 150 millions de téléspectateurs.

En effet, dans le cadre du Tour de France 2022, le mardi 5 juillet prochain, pour la première fois de son histoire, Calais accueillera une arrivée d’étape du Tour de France. Après quelques jours au Danemark pour le grand départ, le peloton parcourra une première étape de 172 kilomètres entre Dunkerque et Calais. Les coureurs entreront dans le Calaisis par Escalles et le Blanc Nez pour les 10 derniers kilomètres.

Pour fêter cet évènement, l’artiste portugaise originaire d’Águeda, a été choisie pour donner de la couleur, encore plus de couleur à la ville avec une exposition, aérienne, entre autres, de ballons.

Il ne faut pourtant pas attendre le 5 juillet pour apprécier l’œuvre, le montage a commencé et est déjà partiellement visible, toutefois l’inauguration n’aura lieu que le 28 mai. Les milliers de ballons multicolores vont colorer la ville jusqu’au 30 septembre prochain, Calais étant habituellement venteuse on a choisi de suspendre des ballons plutôt que des parapluies.

Patrícia Cunha aime à dire que «dans notre travail, nous aimons utiliser beaucoup de couleurs pour contraster avec les environnements gris qui caractérisent les villes afin de créer de beaux scénarios super photographiables pour créer des réactions, des commentaires et des sentiments immédiats».

Les ballons de Patrícia Cunha s’exposeront dans les rues Chârost, Royal, sur le boulevard Lafayette, sur la place de l’Hôtel de ville, sur la place d’Armes et sur la rue du Commandant Mengin.

Dans cette dernière, les ballons font déjà leur effet souhaité. Dans un reportage pour BFM TV on a pu entendre: «Il a quelque chose de fantastique, de féerique, j’aime bien, c’est fluide, c’est coloré, c’est gai» ou «ça change un peu le quartier avec des couleur… c’est vraiment beau».

Dans le même reportage, Patrícia Cunha expliquait que «nous savons que la couleur a un effet formidable sur les gens, ça les rend souriants, et heureux… c’est ce qu’on recherche… nous aimons travailler dans des petites villes, car on sait que cela peut avoir un impact sur le tourisme, cela permet qu’on fasse venir des gens à Calais, à voir un autre Calais».

La création sur mesure d’un bubble sky et d’une color rain, par Patrícia Cunha notamment sur de grands axes de la ville de Calais, voilà une idée de visite, de voyage.

 

Donativos LusoJornal
X