Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

La septième étape du Tour du Portugal s’est déroulée ce dimanche 4 octobre, entre Loures et Setúbal, et a été remportée par le cycliste portugais António Carvalho (Efapel). Il a devancé les Portugais Luís Figueiredo (Rádio Popular-Boavista) et Luís Gomes (Kelly-Simoldes-UDO)..

Le maillot jaune est sur les épaules du Portugais Amaro Antunes (W52-FC Porto) avant la dernière étape de l’épreuve.

Le LusoJornal a pu s’entretenir avec le cycliste français Alan Riou (au centre), de l’équipe Arkéa-Samsic, qui s’est classé 38ème à 4 minutes et 45 secondes du vainqueur de l’étape.

Au général, Alan Riou (Arkéa-Samsic) est 63ème à 1h, 18 minutes et 43 secondes du maillot jaune.

A la fin de l’étape, le cycliste français a admis que la montée finale avant l’arrivée à Setubal était très compliquée pour arriver avec un sprint massif.

Alan Riou était surtout déjà tourné vers le chrono de ce lundi à Lisboa qui clôture cette semaine d’épreuve.

 

Comment s’est déroulée l’étape de dimanche? La dernière ascension a finalement été décisive..

On se disait qu’une échappée pourrait aller au bout. Antho (ndlr: Delaplace) a réussi à y être. Moi j’ai un peu souffert au départ. Ça fait depuis l’étape de montagne où il a fait froid que j’ai un gros rhume et les bronches prises. Mais finalement Delko voulait jouer l’étape et a roulé, soutenu par Porto. Ça s’est regroupé et tout s’est joué dans la bosse finale qui ressemble un peu à la Route des Crêtes sur la Marseillaise en France. Pour ma part, je me suis accroché le plus longtemps possible. La rampe de 700 mètres à 10% m’a été fatal. Ça a accéléré sur le haut et je saute à 150-200 mètres de la bascule. J’espérais que ça se pose un peu dans la descente, avant d’attaquer les deux derniers kilomètres de montée, mais non, ça a roulé à bloc. Je me suis mis dans le rouge à vouloir rentrer et derrière j’ai explosé. J’ai fini tranquillement l’étape j’avais plus rien à espérer et plus de jus!

 

Dan n’a pas réussi à garder son maillot de meilleur sprinteur…

Ça aurait été la cerise sur le gâteau comme j’ai dit. On s’est placé au pied de la bosse. Il a passé le premier palier mais après c’était trop raid. On est déjà satisfait de nos 2 victoires, c’est pas une grande déception.

 

Aujourd’hui le contre-la-montre, que peut-on en attendre?

Personnellement je veux faire un bon contre-la-montre pour moi. Essayer de bien le gérer et faire de bonne valeur en terme de watts. J’aime cette discipline, on verra ce que cela donne en terme de classement. Il y a de la fatigue dans les jambes.

 

Plus qu’une étape et c’est fini, on peut dire que c’était limite court ce Tour du Portugal?

Oui , ça sera fini. C’est passé assez vite j’ai trouvé, car il n’y a pas eu beaucoup de temps mort sur les étapes. Il y a toujours eu de la course.

 

Desporto
X