Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

La cinquième étape du Tour du Portugal s’est déroulée ce vendredi 2 octobre, entre Oliveira do Hospital et Águeda, et a été remportée par le cycliste britannique de l’équipe française Arkéa-Samsic, Daniel McLay. Il a devancé le vénézuélien Leangel Linarez (Miranda-Mortágua) et l’italien Riccardo Minali (Nippo Delko Provence).

Le maillot jaune est encore et toujours sur les épaules du Portugais Amaro Antunes (W52-FC Porto).

Le LusoJornal a pu s’entretenir avec le cycliste français Alan Riou, de l’équipe victorieuse du jour, Arkéa-Samsic, qui s’est classé 75ème à une minute et 14 secondes du vainqueur de l’étape, son coéquipier, Daniel McLay.

Au général, Alan Riou (Arkéa-Samsic) est 75ème à 1h, 13 minutes et 13 secondes du maillot jaune.

A la fin de l’étape, le cycliste français s’est livrée sur cette victoire collective d’Arkéa-Samsic qui a été connu par Daniel McLay. Une victoire qui peut en amener d’autres pour Alan Riou.

Le cycliste breton nous a également révélé que les conditions un peu pluvieuses ne lui déplaisaient pas.

 

Comment peut-on résumer l’étape? Une belle victoire collective.. Et Alan comment s’est-il senti en aidant Dan?

Une étape maîtrisée du début à la fin. Ça fait vraiment plaisir quand ça se passe comme ça. Personnellement j’avais le rôle de filtrer en début de course. J’ai été présent dans deux échappées qui aurait été trop dures à contrôler. Alors j’ai fait l’effort à chaque fois pour y être. L’idéal était de réussir à mettre quelqu’un devant pour ne pas avoir à rouler, mais que ça ne soit pas non plus une échappée trop nombreuse pour prétendre à un sprint massif pour Dan (ndlr: McLay). Une fois Antho (ndlr: Delaplace) devant, on a été vigilants à se placer sur des moments clés pour éviter une cassure avec d’éventuelles bordures au vu du vent qu’il y avait. Une fois la jonction faite, on a réussi à rester placé collectivement et à prendre la barre à 5 km de l’arrivée. Après analyse, au briefing, des 5 derniers kilomètres, il était très important de les aborder dans les premières positions du peloton pour enchaîner les ronds-points et virages. Tout s’est déroulé comme on le souhaitait et Dan conclut tout le travail d’une belle manière. C’est une victoire qu’il mérite au vu de sa forme ces dernières courses.

 

Quand on regarde les deux prochaines étapes, on se dit que Dan peut aller en chercher deux autres? Arkéa-Samsic sera attendu au tournant maintenant..

On a réussi à ne pas avoir trop le poids de la course aujourd’hui (ndlr: vendredi). Maintenant je pense que les autres savent que Dan est vraiment le client à battre en cas de sprint massif. C’est notre meilleur carte, on essayera encore de l’utiliser même si depuis ce début de Tour du Portugal, il ne faut pas oublier d’être vigilant tout le début de course, car ça bataille costaud, et un gros coup pourrait aller au bout. A voir comment évoluent les conditions météos.

 

Comment sont les jambes à trois jours de la fin?

Aujourd’hui (ndlr: vendredi) pour moi elles étaient très bonnes. Malgré les arrivées tardives et les transferts hôtel de 1h, voir plus comme ce vendredi soir. Le temps de faire les massages on n’est pas à table avant 21h-21h30. On fait avec. La météo aujourd’hui n’était pas pour me déplaire. Ça donne souvent un petit coup au moral à pas mal de coureur le mauvais temps, donc vu que ça me dérange pas c’est un petit plus!

 

Desporto
X