Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Le travail de l’artiste portugaise Isabel Carvalho fera l’objet de l’exposition «Langages tissés» du 3 juillet au 17 octobre au Centre d’art contemporain «Le Lait», à Albi, en région Occitanie.

Pour bien saisir en quoi consiste cette exposition, rien de mieux que de s’intéresser directement à son artiste, Isabel Carvalho. Originaire de Porto, Isabel Carvalho réside encore aujourd’hui dans sa tendre ville d’enfance. Diplômée de l’École des Beaux-Arts de Porto (en peinture) et d’un Master en Image Design de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Porto, elle s’essaie à plusieurs pratiques: son travail se développe autour des arts visuels, de l’écriture et du montage. En effet, si l’artiste expose son art, déjà très diversifié, en galerie, il ne s’agit pourtant pas de la seule corde à son arc.

Héritière d’une certaine tradition portugaise issue d’une forte relation entre les arts plastiques et le format livresque, Isabel Carvalho est aussi écrivaine et éditrice. En effet, elle écrit et publie, elle-même, ses livres, écrit fréquemment pour des catalogues et des projets d’exposition et est même responsable du projet éditorial «Leonorana», un magazine de recherche transdisciplinaire.

D’ailleurs, si elle est responsable de ce projet s’intéressant de près à la recherche, ce n’est pas anodin: sa pratique artistique a tendance à se caractériser par un important travail de recherche – croisant les approches scientifiques et spéculatives comme méthodologie.

De façon générale, ce qui intéresse Isabel Carvalho, c’est de parvenir à établir des relations significatives entre la pratique de l’art contemporain, le langage, l’économie, la politique et la sexualité, des points qui se manifestent différemment en fonction du lieu, du contexte dans lequel se déploie son travail. Elle aime alors penser l’agencement de ses travaux en amont.

Justement, pour son exposition «Langages tissés», elle a imaginé une série de pièces inédites qui propose de nouer son travail sur le langage avec la singularité d’Albi et de cet hôtel particulier que représente le Centre d’art ‘Le Lait’. Elle s’est tout particulièrement intéressée à son ancien propriétaire, Henri Pascal de Rochegude – dont l’Hôtel et le parc ont conservé le nom – et à sa passion pour la littérature.

Pour mener à bien ce beau projet, Isabel Carvalho a pu recevoir de l’aide de la part de la Fondation Calouste Gulbenkian, une institution portugaise dont la délégation française vise à soutenir la visibilité de la création portugaise sur le territoire français.

«L’exposition Langages tissés au Centre d’art ‘Le Lait’, organisée par les Commissaires d’exposition Isabelle Nabeyrat et Antoine Marchand, proposera un ensemble d’œuvres réalisées pour l’occasion et guidera le visiteur dans une expérience unique de l’univers plastique d’Isabel Carvalho» délivre le dossier de presse envoyé à la rédaction de LusoJornal.

Le vernissage de l’exposition aura lieu ce vendredi 2 juillet, à 18h30, au Centre d’art contemporain ‘Le Lait’, à Albi, évènement à la suite duquel il sera possible de visiter l’exposition entre le 3 juillet et le 17 octobre, du mercredi au dimanche, entre 14h00 et 19h00, en libre accès et sans réservation.

En amont de cette exposition, une rencontre avec l’artiste a eu lieu le mardi 29 juin, à 18h15, à la Médiathèque Pierre Amalric.

Enfin, dans la continuité de cette exposition, un ouvrage également intitulé «Langages tissés» sera bientôt à paraître. Pensée comme une extension de l’exposition au Centre d’art ‘Le Lait’, la publication proposera en plus des textes de nombreuses images des œuvres présentées. Cet ouvrage sera donc à la fois un outil détaillant l’ensemble des œuvres présentes dans l’exposition, en même temps qu’un objet théorique et didactique apportant un éclairage sur le travail d’Isabel Carvalho. Il marque une étape importante dans la carrière de l’artiste puisqu’il s’inscrit dans le cadre de sa première exposition personnelle en France, manifestant ainsi l’apparition d’une dimension internationale dans le parcours de l’artiste.

Cette monographie d’Isabel Carvalho, soutenue par le Centre National des Arts Plastiques, est le fruit d’une collaboration avec les graphistes lisboètes d’Atlas Projectos, ainsi qu’avec Antoine Marchand, Estelle Nabeyrat, Ricardo Nicolau et Liliana Coutinho, les auteurs des textes composant cet ouvrage.

 

Cultura

 

X