Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Coupe de France: Les Lusitanos passent entre les gouttes

Lusitanos / EM Lusitanos / EM Lusitanos / EM

Pour son entrée dans la compétition, les Lusitanos se sont imposés confortablement (3-0) à Noisy-le-Grand au 4ème tour de la Coupe de France.

C’était le choc du 4ème tour de la Coup de France. En héritant de Noisy-le-Grand pour démarrer sa compétition, les Lusitanos savaient qu’il ne serait pas chose aisé de venir s’imposer sur le terrain piégeux du Stade des Bords-de-Marne. La saison dernière, c’était sur sa pelouse fétiche que le Noisy-le-Grand FC avait réussi à atteindre les 32èmes de finale de la doyenne des épreuves du football français, en battant Riom (R1) et Lège-Cap-Ferret (N3), pour ensuite venir à bout du GFC Ajaccio (2-1) et tomber avec les honneurs le tour suivant à Furiani, face à Bastia SC (2-1).

A Saint-Maur, cette confrontation était prise très au sérieux. Dès les premières minutes, ce sont d’ailleurs les hommes de Bernard Bouger qui se montrent les plus entreprenants. Sur une première incursion, le Capitaine Mickaël Gnahoré voit sa frappe être contré par les Noiséens. Derrière, Noisy-le-Grand ne jouant que les contres. Saint-Maur contrôle mais doit attendre la 35ème minute pour voir Arnold Temanfo faire la différence (1-0). Sur un corner de Christophe Autret, Stéphane Dassé redresse le ballon au second poteau sur son coéquipier qui trompe le portier adverse en deux temps. Permettant un avantage logique au moment de regagner les vestiaires.

 

Premier but pour Kleisch

Sous les yeux de leur nouveau Président, Mapril Baptista, les Lusitanos ne se laissent pas surprendre dès l’entame de la deuxième période. Malgré des conditions météorologiques plus que compliquées, une pluie battante et un vent frigorifiant, les Saint-mauriens se montrent à l’aise technique sur un terrain compliqué. Le deuxième but du Capitaine Mickaël Gnahoré, à l’heure de jeu, étant un véritable chef d’œuvre. Sur une combinaison à trois, ce dernier s’appuie sur Joël Silva dans l’axe qui lui remet dans la course. Le numéro 10 lusitanien n’ayant plus qu’à la pousser au fond des filets (2-0).

«Il y avait un seul objectif, celui de passer le tour», expliquait le Capitaine des Lusitanos heureux. «C’est chose faite. Je suis très satisfait d’avoir évité un potentiel traquenard. Le but, c’est la cerise sur le gâteau. Ça ne m’arrive pas souvent donc forcément ça provoque une petite joie supplémentaire».

Pour son retour avec l’équipe première depuis sa blessure au genou, Alexandre Bouchard a réussi à ne pas concéder de but. «On a fait un match sérieux avec des conditions dignes de la course. On a fait un grand match. Le score peut dire le contraire. On a su être efficace sur un terrain compliqué avec la pluie et le vent. On a su faire plaisir aux dirigeants. On espère tous le début d’un nouveau truc avec deux vraies valeurs sur le terrain. A confirmer dans les prochaines semaines. La Coupe de France reste une parenthèse pour rêver».

Troisième et dernier buteur de ce 4ème Tour, Philipo Kleisch avait, à plusieurs reprises, flirté avec son premier but sous ses nouvelles couleurs. C’est désormais chose faite avec une frappe placée à 25 mètres des buts de Noisy-le-Grand dans les dernières minutes de la rencontre. «Ça fait plaisir de contribuer à la victoire face à une belle opposition. Après, le plus important était de se qualifier et c’est mission accomplie. Tout en ayant réussi à garder notre but inviolé. Maintenant, place au Championnat. A nous de faire le maximum pour prendre 3 points et recoller au classement».

Après s’être évité le piège de son premier tour de Coupe de France, les Lusitanos sont dorénavant tournés vers la 8ème journée de National 2 et Belfort avec l’envie d’enclencher une vague de succès.

 

Noisy-le-Grand FC (N3) 0-3 US Lusitanos

(à la mi-temps: 0-1)

Stade des Bords-de-Marne

400 spectateurs

Buts: Temanfo (35 min), Gnahoré (61 min), Kleisch (87 min).

US Lusitanos: Bouchard; Temanfo, Sert, Dassé, Courtet; Kleisch, Gnahoré (Cap.), Autret, Vétier (Mavinga, 67 min); Joël Silva (Martiny, 75 min), Dicko (Boudjemaa, 45 min). Entraîneur: Bernard Bouger.

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
4.8
X