Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Après un double report de la rencontre, les Béliers retrouvaient enfin Villefranche, mercredi dernier, dans le cadre de la 30ème journée de National. Une rencontre qui sonne le début du sprint final du championnat National.

Et ce sont les Cristoliens qui sont les premiers à se montrer dangereux dès la 2ème minute de jeu. Fofana va se retrouver avec la balle dans les pieds à la suite d’un coup franc frappé par Buaillon, mais il ne va pas réussir à dominer la balle qui filera en corner. Villefranche va rétorquer sur l’action suivante en réussissant à placer une tête qui filera au-dessus la cage de Véron.

La première vraie occasion du match va surgir à la 8ème minute et aurait pu voir l’US Créteil/Lusitanos ouvrir le score. Farade va chipper le ballon dans les pieds de l’adversaire sur son couloir droit, il va pénétrer dans la surface caladoise et servir Sangaré qui, gêné par le retour d’un défenseur, va pousser le ballon à côté des buts de Villefranche.

Les deux équipes étant en place, elles ne vont pas parvenir à se procurer d’occasions franches ne donnant que très peu de travail aux gardiens des deux équipes.

Il faudra attendre la 34ème minute de jeu pour voir Stéphane Véron sortir une belle parade sur une frappe caladoise. La dernière occasion de cette première période sera pour Créteil/Lusitanos avec un contre parfaitement joué. Farade va être servi dos au but à l’entrée de la surface, il va réussir à se retourner et décocher une frappe qui sera stoppée par Caruso.

À la pause, les deux équipes sont dos à dos sur un score nul et vierge.

À la reprise, le rythme est resté similaire à celui de la première période avec des débats équilibrés.

Les Béliers vont pousser pour essayer d’ouvrir le score. Farade, très actif dans le secteur offensif cristolien, va décocher une frappe en pivot qui va passer juste au-dessus de la cage adverse (61 min). Puis, trois minutes plus tard, encore Farade va pénétrer dans la surface caladoise et voir sa frappe déviée qui va passer tout près du poteau de Caruso. L’ouverture du score était très proche.

Le tournant du match va surgir à la 79ème minute quand Soares va toucher involontairement la balle de la main dans sa surface. L’arbitre ne tergiverse pas et désigne le point de pénalty. Sergio se charge de le tirer et prend Véron à contre-pied pour le 1-0.

Les Béliers sonnés, ne vont pas réussir à revenir au score et vont même concéder un deuxième but à la suite d’une contre-attaque éclair menée par les Caladois qui vont doubler la mise par Lauray (89 min).

Pensant le calvaire fini, les Béliers vont encaisser un troisième but par Taufflieb qui va lobber Véron (90 min) et sceller le score final de la partie. 3-0 pour les locaux.

Un score sévère tant les équipes ont fait jeu égal durant toute la rencontre.

 

«Difficile d’avaler la pilule» dit Emmanuel da Costa

C’est un coach cristolien extrêmement déçu qui s’est présenté en conférence de presse à l’issue de la défaite des Béliers sur la pelouse de Villefranche.

Après avoir fait douter les Caladois pendant plus de 80 minutes, les Cristoliens ont sombré sur un coup du sort. Dur à accepter pour technicien francilien.

«C’est dommage que le match se débloque sur ce genre d’action et aussi tard dans la partie. Une fois qu’on est menés au score, évidemment, on prend des risques. Ce que je retiens de ces dix dernières minutes, c’est que le coup de massue du pénalty nous a complètement fait sortir du match…» dit Emmanuel da Costa. «C’est dommage parce que nous étions venus pour les contrarier et nous l’avons bien fait. Ils ne nous attendaient pas dans ce schéma-là. Dans la débauche d’énergie, la rigueur et la discipline, les joueurs ne sont pas récompensés car le score est très lourd par rapport à la physionomie du match. La partie se débloque sur un pénalty. C’est ce fameux débat sur les mains… Il y a eu le même type d’action non sifflé en notre faveur en première période. C’est dommageable, mais il faut positiver. Notre championnat ne se jouait pas ce soir face à ce genre d’équipe en pleine forme. Il y a de la déception. C’est difficile d’avaler la pilule sur ce type d’action”.

Et l’entraîneur de Créteil/Lusitanos rajoute: «nous n’avons pas joué depuis longtemps. Nous n’avions que deux entrainements dans les jambes. Beaucoup de garçons sortent du covid. Des joueurs comme Pardal, Mokdad, Llambrich, Buaillon reviennent. Baptista a fait son premier match depuis 3 mois. On savait que physiquement on allait pêcher à un moment. Les joueurs ont besoin de jouer des matchs pour retrouver du rythme. Mais même dans les moments difficiles, on n’a pas lâché».

Cap désormais sur le prochain match, ce samedi 24 avril, à 20h00, au stade Dominique Duvauchelle, à Créteil. Créteil/Lusitanos reçoit le FC Sète dans le cadre de la 21ème journée de National.

 

FC Villefranche-Beaujolais 3-0 USCL

À la mi-temps: 0-0

Mercredi 21 avril, 20h00

Stade: Armand Chouffet, Villefranche-sur-Saône

Buteurs: FCVB: Sergio (80 min), Lauray (88 min), Taufflieb (90 min)

Cartons: FCVB: Jaune pour Antunes (22 min); USCL: Jaune pour Fofana (53 min) et Mokdad (84 min)

FC Villefranche-Beaujolais: Caruso, Flegeau, Renaut (Cap.), Dauchy, Fleurier, Antunes (Lauray, 84 min), Sergio, Taufflieb, Bonenfant, Segbe (Guilavogui, 74 min), Garita (Dabasse, 66 min)

US Créteil/Lusitanos: Véron, Pelletier, Soares, Fofana, Buaillon (Cap.), Baptista, Llambrich (Pancrate, 87 min), Mokdad (Chergui, 76 min), Pardal (Sawadogo, 71 min), Sangaré, Farade.

 

Desporto
X