Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

David Vandercoilden deuxième aux 15 heures de marche athlétique aux Pays Bas

L’année 2019 fut une année avec beaucoup d’entraînements, de compétitions et de bons résultats pour David Vandercoilden en marche athlétique.

L’année 2020, pour le sport et pour lui aussi, est une année de confinement.

En ce début d’année, David Vandecoilden, qui lors des compétitions est sponsorisé par LusoJornal et par la Banque BCP, prévoyait un programme très chargé au niveau compétition: plusieurs 100 kms, 24 heures, le tour de l’île de Man, les 28 heures de Roubaix… Jusqu’au fin de semaine du 5 et 6 septembre il n’avait pourtant effectué qu’une compétition: les 8 heures de Charly, en février dernier.

Dans la réalité, les 8 heures se sont transformées en 6 heures, un très fort vent obligeant les organisateurs à stopper la course pour des raisons de sécurité.

Les compétitions de grand fond en marche athlétique n’ayant pas encore repris en France et en Belgique, c’est sur une compétition au Pays Bas que David a décidé de faire sa «rentrée» et ce lors de la 42ème édition de Nacht van Loon op Zand.

L’histoire de cette compétition est en rapport avec une affirmation du Président américain Kennedy. Il a affirmé dans un discours que toute personne en bonne santé, devrait pouvoir faire 50 miles en 15 heures. De là l’idée de la création de cette compétition.

Le départ a été donné samedi à 21h00, l’épreuve se terminant à 12h00 de dimanche. Pour être classé, le compétiteur devait faire 80 kilomètres (1) au minimum.

Le nombre de compétiteurs était limité, 80 ont pris le départ.

Le choix a été donné à l’athlète, pour ceux qui allaient plus vite, de s’arrêter à 80 kilomètres ou de faire la plus grande distance possible jusqu’à 12 heures de dimanche 6 septembre. C’est ce dernier choix que David a fait.

Au terme des 15 heures, David Vabdercoilden a pris la 2ème place avec 125 kilomètres parcourus, ce qui lui fait presque une moyenne de 8,5 kilomètres à l’heure.

Le parcours de l’épreuve était sur un circuit de 4,5 kilomètres, dans un quartier résidentiel, avec comme difficultés le revêtement, essentiellement en pavés, et le fait de tourner beaucoup ce qui a pour conséquence de devoir faire beaucoup de bordures, tout ceci cassant le rythme et fatiguant bien plus l’athlète.

Contrairement à son habitude, qui est de partir calmement et de remonter progressivement tous ses adversaires du jour – plutôt de la nuit, cette fois-ci – là, David est parti avec les premiers.

À minuit-trente, David occupait la 3ème place au classement général. Au moment de boucler, la Kennedy (les 80 km), après 9h26 minutes de course, il occupait encore la 3ème place avec une moyenne de 8,5 kilomètres à l’heure.

Le jour ne se pointait pas encore quand David a repris la 2ème place. Place qu’il gardera jusqu’au terme de l’épreuve.

Ce type d’effort, de grand fond, ne peut pas se réaliser sans l’aide. Marie Claire a été pour ainsi dire «aux petits soins» avec son compagnon, qu’elle ravitaille dans presque toutes ses compétitions. C’est fatiguant, aussi, pour accompagnateur / ravitailleur, toutefois joignant l’utile à l’agréable, cela est aussi une autre forme de faire du tourisme, en visitant les alentours des lieux de compétitions.

 

(1) 50 milles correspondant à 80,45 km

 

Desporto
X