Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

David Vandercoilden renoue avec la victoire en marche athlétique sous les couleurs de LusoJornal et de la Banque BCP

Donativos LusoJornal

 

David Vandercoilden renoue avec la victoire sur une épreuve de marche de longue distance sous les couleurs franco-portugaises: LusoJornal et Banque BCP. L’épreuve s’est déroulée samedi et dimanche, les 3 et 4 juillet: la 11ème édition des 100 km du Perche.

Plus de 600 personnes se sont inscrites aux différentes distances de cette belle épreuve dont l’allure était libre, marche, course: 25 km, 50 km et 100 km.

Le slogan des organisateurs était: «N’oubliez pas que l’essentiel n’est pas de gagner, mais de participer».

C’était bien le but de tout et chacun, renouer avec le plaisir de marcher, de courir, toutefois l’occasion pour certains de ceux les plus affûtés, de se mesurer, de retrouver l’esprit de compétition et de préparer d’autres épreuves.

Privé de courses officielles depuis plus d’un an et demi, c’est avec bonheur que David Vandercoilden a renoué avec la compétition, une façon aussi de se rassurer que la distance d’entraînement hebdomadaire lui permet de rester en forme et compétitif, épreuve aussi qui lui sert de préparation et de test pour de la mythique épreuve à laquelle il a déjà terminé aux trois places du podium: les 28 heures de Roubaix, le Championnat de France des 100 km et le Championnat de France des 24 heures.

En remportant, en 2018, les 28 heures de Roubaix, avec 226 km au compteur, David Vandercoilden a mis un terme à la disette française sans victoire depuis 15 ans.

Épreuve pas facile que celle des 100 km du Perche, avec 1.600 mètres de dénivelé positif sur un parcours en forme d’un grand 8. David Vandercoilden termine 5ème au classement général et premier marcheur sur 108 concurrents au depart, dont 64 à l’arrivée de l’épreuve la plus longue de la journée, avec un temps de 13 heures 29 minutes et 59 secondes pour les 104 km réels, et non 100, parcourus à moitié sur route et l’autre moitié sur des chemins ruraux.

Le départ a eu lieu à 8h00 du matin de samedi dans la paisible commune de 450 habitants du département de l’Eure et Loir, Trizay-Coutrelot Saint Serge, pays du boudin noir.

En espérant que la pandémie ne vienne pas perturber la préparation et les épreuves à venir, David Vandercoilden s’alignera le 25 juillet aux 60 km trail de Gand, en Belgique.

 

Desporto

 

X