Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

L’exposition “Mémoires d’incendie” avec des photographies de la brésilienne Lucia Guanaes va être inaugurée le samedi 26 septembre, à 11h00, au Domaine du Rayol, à Rayol-Canadel-sur-Mer, une ville sur la route littorale entre Le Lavandou et Saint Tropez, dans le cadre d’une résidence artistique proposée par Parc national de Port-Cros.

Lucia Guanaes est née à São Paulo, Brésil, mais son père s’est exilé en France suite au coup d’état de 1964 qui instaure une dictature militaire dans le pays. Sa famille est resté au Brésil mais à l’âge de 22 ans, Lucia Guanaes est venu rejoindre son père.

Au Brésil, elle a fait deux années à la Faculté de Communications de l’Université de São Paulo, et en France, elle a obtenu, em 1983, le diplôme de École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs en communication visuelle.

Avec son ami et complice Marc Dumas, elle a créé l’atelier de design graphique «Tout pour Plaire». Spécialisé dans la communication culturelle, l’atelier va réaliser des affiches, catalogues, brochures et livres pour un grand nombre de théâtres, musées, centres culturels, festivals et maisons d’éditions (entre autres: le Ministère de la Culture, le Centre Georges Pompidou, le Parc de la Villette, le Centre des Monuments Nationaux, la Cité des Sciences, la Cité de la Musique…).

En parallèle, Lucia Guanaes et Marc Dumas réalisent des projets plus personnels qui sont à l’origine d’un certain nombre de publications expérimentales. C’est le cas de «Comme à la télé» (1986), livre réunissant portraits et vœux pour la nouvelle année, «Clebs» (1988), calendrier dit “de chiens”, «Inventaire d’une poubelle» (1992), enquête photographico-policière et «Les amis des copains de mes potes» (1994), sorte de jeu de société en espace et temps réel aboutissant à une exposition collective.

Lucia se dédie à la photographie de manière assidue et passionnée. En 1986, elle retourne au Brésil après presque 10 ans d’absence et réalise «Brasil-Brésil», parcours personnel en noir et blanc publié en 1989 aux Editions Marval.

Entre 1996 et 1999, elle réalise sur le centre historique de Salvador le cédérom «Au cœur de Bahia», qui reçoit en 2000 le Grand prix Möbius Amérique latine et le Prix spécial du jury au Prix Möbius International.

Toujours gardant un pied au Brésil, Lucia réalise ensuite «Transfigurations», sur le phénomène du travestissement dans le carnaval de Bahia, «Paranapiacaba» sur le village de même nom, «Frontières de la mer» sur l’espace urbain dans les villes du littoral et «Popular» sur les différents visages de la culture populaire brésilienne.

En 2013, elle publie en collaboration avec Marc Dumas le livre «São Paulo de toutes les ombres» qui réunit des images prises de la fenêtre de 11 hôtels du centre ville de São Paulo.

Cette exposition Rayol-Canadel-sur-Mer intègre la programmation de Gonwana – La Fête des Plantes méditerranéennes.

 

Domaine du Rayol – Le Jardin des Méditerranées

83820 Rayol-Canadel-sur-Mer

Cultura
X