Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Jouer contre le club de Béthune Futsal n’est jamais simple pour le Sporting Club de Paris. Cela s’est encore confirmé samedi dernier à Carpentier. Même s’ils ont gagné, les Parisiens ont dû batailler longtemps devant une équipe pourtant diminuée par les suspensions et les blessures (les nordistes ne présentaient que 7 joueurs sur la feuille de match. A noter, côté parisien l’absence préjudiciable du buteur Fabricio lui aussi suspendu).

Le public venu nombreux, malgré les difficultés de transport, a assisté durant la majeure partie de la rencontre à une attaque-défense. Les hommes de Rodolphe Lopes ont dominé leurs adversaires, mais se sont heurtés à une équipe nordiste bien organisée en défense. Si l’on ajoute à cela un manque d’efficacité des parisiens, on obtient un score serré au panneau d’affichage.

Le Sporting Club de Paris entame le match de la meilleure des façons en ouvrant le score dès la 3ème minute par Camara qui expédie des 15 mètres un coup franc à ras de terre qui surprend sur sa droite le gardien de Béthune, Potel (1-0). A ce moment- là, les spectateurs s’attendent à ce que ce match ne soit qu’une simple formalité pour les parisiens.

Mais voilà, aux nombreuses possessions de balles et actions menées par le Sporting Club de Paris, Béthune oppose une belle résistance. Les Parisiens se procurent de nombreux corners et de belles occasions d’alourdir le score, mais Tchapchet, Segura, Saadaoui ou Ndukuta se montrent trop maladroits. De son côté, les visiteurs procèdent en contre et Mathieu, à la 12ème minute, est tout prêt d’égaliser mais Soarès, le gardien parisien, détourne le ballon de la poitrine.

A la mi-temps, le tableau d’affichage indique un avantage mérité d’un but en faveur du Sporting Club de Paris.

A la reprise de la partie, Béthune change de tactique et se porte à l’attaque. Les nordistes se montrent beaucoup plus dangereux et se procurent deux belles occasions dans la 22ème minute quand Bella oblige, tout d’abord, Soares à concéder un corner qui est tiré pour Bernardou qui envoie le ballon sur le poteau droit du but parisien. Passé ce coup de semonce, le Sporting Club de Paris reprend la maîtrise du match mais n’arrive pas à concrétiser sa domination: les tentatives de Teixeira, Camara, Caio ou Tchapchet sont trop enlevées ou contrées par les béthunois.

A la 25ème minute, Morgenstein rate l’immanquable quand il se retrouve seul à 3 mètres du but et qu’il envoie le ballon largement au-dessus du but parisien. Béthune vient de laisser passer l’occasion de revenir au score. Dans la minute suivante, c’est Camara qui s’offre un doublé en étant à la conclusion d’un une-deux avec Tchapchet (2-0). Les Parisiens ne relâchent pas leurs efforts mais ni Lopez Lozano, ni Chaulet, ni Tchapchet ne sont en réussite. Profitant d’une interception, Bernardou se présente seul devant Soares mais ce dernier se montre intraitable et repousse la tentative du n°9 béthunois (29ème min). L’équipe d’Aldo Canneti essaie le power-play, mais se fait contrer par des parisiens appliqués et Tchapchet marque le dernier but sur un service de Camara (3-0, 36 min).

Cette victoire était importante pour rester au contact du peloton de tête. Face à une solide équipe de Béthune pourtant diminuée, les Parisiens ont su faire preuve de patience et d’opiniâtreté pour réussir ce challenge. La semaine prochaine, pour le dernier match de 2019, le Sporting Club de Paris se déplacera chez la lanterne rouge, Roubaix (9 défaites en 9 matches), avec la ferme intention de terminer cette année sur une bonne note.

 

Sporting Club de Paris 3-0 Béthune Futsal

Buteurs: Sporting Club Paris: Camara (x2) et Tchapchet

 

LusoJornal Artigos
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.6
X