Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Ce samedi 28 décembre lors de l’acte 59 des Gilets Jaunes, le lusodescendant Jérôme Rodrigues a reçu un coup de bouclier d’un CRS et un jet de bombe lacrymogène sur le visage à bout portant, avant de tomber à terre.

Jérôme Rodrigues a, de nouveau, été touché au niveau de l’oeil droit. C’est l’oeil qu’il a perdu en janvier 2019, éborgné par un tir de LBD.

Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France Insoumise (LFI), s’est exprimé sur les réseaux sociaux: «Écœuré par le harcèlement violent contre Jérôme Rodrigues. Ce n’est plus de la police. Le Préfet Lallement perd la raison».

Quant à Jérôme Rodrigues, il a publié un message court sur les réseaux sociaux: «Merci Macron !», accompagné de la photo en couverture.

A la presse, après l’incident, le lusodescendant déclarait être agacé du traitement à son encontre: «Qu’est-ce que je leur ai fait ? Je prône le pacifisme. Je demande à ce qu’on manifeste».

Après la manifestation d’environ 300 «Gilets Jaunes», Jérôme Rodrigues avait rejoint le cortège de la manifestation interprofessionnelle contre la réforme des retraites​.

 

LusoJornal Artigos
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 8 Votos
3.2
X