Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le 13 juin, fête de Saint Antoine: légende et représentations du Saint

LSG / Eglise St Martin Clamecy LSG / Eglise St Michel Cabourg LSG / Eglise St Calixte Lambersart LSG / Pleven, Bretagne LSG / Plorec, Bretagne LSG / Basilique St Rémi, Reims LSG / Basilique Ste Marie Madeleine, Vezelay LSG / Cathedrale Notre Dame, Laon LSG / Cathédrale Notre Dame, Paris LSG / Cathedrale Notre Dame, Reims LSG / Cathedrale Notre Dame, St Omer LSG / Cathèdrale Notre Dame de la Treille, Lille LSG / Cathedrale St Pierre, Rennes LSG / Eglise du Sacré Coeur, Bray Dunes LSG / Eglise du Salvador, Elvas LSG / Igreja Nossa Senhora da Assunção, Elvas LSG / Igreja Nossa Senhora da Assunção, Elvas LSG / Eglise Sacré Coeur, Lille LSG / Igreja S Domingos, Elvas LSG / Igreja S Adrião; Póvoa de S Adrião LSG / Eglise St Germain, Rennes LSG / Eglise St Joseph à Bachant -Val de sambre LSG / Eglise St Louis des Français, Lisboa LSG / Eglise St Maurice, Lille LSG / Eglise St Maurice, Lille LSG / Eglise St Lazare, Avallon LSG / Eglise St Pierre, Auxerre LSG / St Martin, Roubaix LSG / Cathèdrale Notre Dame du Havre LSG / Eglise Notre Dame, Caudebec-en-Caux LSG / Eglise St Eubert, Vendeville LSG / Eglise St Pierre, La Couture LSG / Sacré Coeur, Villeneuve d’Ascq

Ne revenons pas, ici, sur la discussion si Saint Antoine est de Padoue ou de Lisboa (1), mais plutôt sur sa représentation.

Saint Antoine est sans nul doute, un des Saints les plus vénérées au Monde et rares sont les églises qui n’ont pas une image de celui-ci: une peinture et surtout par une statue.

Rappelons que le vrai nom de Saint Antoine était Fernando Martins de Bulhões. Il naît en 1195 à Lisboa et mourût le 13 juin près de Padoue.

On fête la Saint Antoine à Lisboa, le jour de son décès, le13 juin. Cette journée est même un jour de férié municipal. Il fait partie de ce qu’on appelle les fêtes populaires (Saint Antoine, Saint Jean et Saint Pierre).

Saint Antoine dans le cœur de la plupart des lisboètes (2) et des portugais est considéré comme le saint patron de Lisboa, toutefois officiellement et religieusement, c’est Saint Vincent qui est le patron de la capitale portugaise. Ce dernier est fêté le 22 janvier.

Saint Antoine n’est pas non plus le saint patron du Portugal, comme beaucoup le pensent. C’est sur l’Immaculée Conception que le choix s’est fait. Sa fête est célébrée le 8 décembre, jour qui est également férié national.

Petite curiosité: l’Immaculée Conception est également patronne des États Unis d’Amérique.

Saint Antoine de Lisboa (ou de Padoue) est de loin le plus connu des saints nommés Antoine.

Dans l’Église chrétienne, on en compte 15 Saint Antoine(s). Celui qui a vécu le plus récemment est Antoine Bajewski, décédé en 1941. Il a été religieux franciscain, bienheureux, martyr, mort au camp d’Auschwitz.

La dévotion mondiale à Saint Antoine lui est due, sans nul doute, aux bienfaits qu’on lui attribue: protecteur des marins, des naufragés et des prisonniers, des pauvres, des personnes âgées, des animaux, des opprimés, des femmes enceintes, des affamés, des cavaliers, des natifs américains (Amérindiens), le patron contre la stérilité. Il est traditionnellement invoqué pour retrouver des objets perdus ou des choses oubliées, ainsi que pour trouver l’amour.

La vénération de Saint Antoine, Santo António, et une certaine tradition, font que les prénoms António et Antoine soient parmi les plus attribués aux nouveaux nés, António au Portugal et Antoine en France, même si les choses et les modes évoluent.

Citons à titre exemple qu’en 2018 aucun prénom António n’a été donné au Portugal, contre 140 fois pour la France la même année. En France, entre l’année 1900 et 2015, 276.156 enfants ont été appelés Antoine, l’année avec le plus grand nombre de naissances à qui on a attribué le prénom Antoine fut 1996 avec 6.752. Curieux est, également, le fait que le prénom Antoine, parmi les départements français où l’on le donne le plus fréquemment ce prénom, sont situés, principalement, aux frontières de la France: Nord, Pas de Calais, Moselle, Bas-Rhin, Pyrénées-Atlantiques, Haute-Garonne…

À l’image de beaucoup de saints, dans la représentation de Saint Antoine nous y trouvons de nombreux symboles:

Il tient dans ses bras l’Enfant Jésus et un lys dans la main. Il y a aussi d’autres symboles qui l’accompagnent dans d’autres représentations, par exemple: le pain, le livre.

Le lys représente la pureté et la lutte contre le démon.

L’Enfant Jésus rappelle la vision qu’Antoine eut à Camposampiero. Il exprime, entre outre, son attachement à l’humanité du Christ et de son intimité avec Dieu.

La jeunesse est reliée au personnage idéal, pur, bon, qui accueille tout le monde.

Le pain rappelle la charité du Saint envers les pauvres. L’image est reliée idéalement avec l’œuvre du «pain des pauvres de Saint Antoine», toujours vivante et actuelle. Tout comme elle est reliée à la Caritas Antonienne qui apporte la solidarité de Saint Antoine dans le monde entier.

L’image la plus ancienne et la plus proche à la réalité, est représentée par le Saint avec le livre dans la main, symbole de sa science, de sa doctrine, de sa prédication et de son enseignement, toujours inspiré du Livre par excellence: la Bible.

Le vêtement franciscain (marron ou brun) rappelle son appartenance à l’Ordre franciscain.

Quelquefois le Saint est aussi représenté par une flamme dans la main, qui indique son amour pour Dieu et pour son prochain.

Lors d’un enterrement, nous sommes tombés sur l’image d’un Saint Antoine avec, à ses pieds, un cochon comme animal de compagnie. Vérification faite, il s’agit de Saint Antoine d’Égypte, à qui on attribue des dons de guérison des maladies de la peau, il est également le Saint patron des Légionnaires.

À force de faire des photos de statues et peintures de Saint Antoine, le photographe de LusoJornal, Luís Gonçalves, a immortalisé sur plus de 200 clichés, des photos prises lors de balades, visites et pèlerinages.

Curieuse est la manière dont Saint Antoine est, parfois, peint, sculpté, loin de l’image qu’on a de lui. Veut-on mettre en évidence, selon l’image, tel ou tel autre attribut au Saint vénéré?

Allons-nous vous faire changer l’image que vous vous faites de Saint Antoine? Allons-nous vous inciter à regarder la représentation de Saint Antoine avec de nouveaux yeux?

Jugez-en:

La statue de Saint Antoine, de Notre Dame de Paris, nous ignorons si elle a pu être sauvée ou pas des flammes qui ont ravagé l’édifice religieux. Ce que l’on sait, c’est qu’elle était toute récente. Elle a été sculptée sur bois en 2013. Dans la photo prise par Luís Gonçalves, on y voit l’Enfant Jésus qui semble lire dans le livre ouvert, Saint Antoine tient dans la main droite un chapelet et non la traditionnelle fleur de Lys.

Dans l’église Saint Michel de Cabourg (Calvados) Saint Antoine est présenté sans la fleur de lys et sans l’Enfant Jésus.

À Pornic (Bretagne), Saint Antoine donne la communion. Dans la Basilique Saint Remi à Reims, dans la statue en pierre l’Enfant Jésus est debout sur le livre et contrairement à la représentation en général. Ici il ne regarde pas le visage de Saint Antoine.

Une des statues des plus belles de Saint Antoine, citons celle de la Basilique de Ste Marie Madeleine de Vézelay. La statue est toute blanche avec une expression dans les visages de Saint Pierre et l’Enfant Jésus de toute beauté, on y ressent de la tendresse. La tour de la Cathédrale de Vézelay porte, par ailleurs, le nom de Tour Saint Antoine.

À Notre Dame du Havre, l’Enfant Jésus caresse le visage de Saint Antoine, tandis qu’à la Cathédrale de Reims Saint Antoine est à genoux, semblant implorer l’Enfant Jésus qui est au-dessus de lui.

À Notre Dame de Saint Omer (Pas-de-Calais), le Saint n’a pas de lys dans sa main droite, mais une boule de pain, tandis qu’à l’Église Saint Pierre de Rennes c’est l’Enfant Jésus qui tient le lys.

À l’Église du Sacré Cœur de Lille, l’Enfant Jésus, apparaît debout sur le livre tenu par la main droite de Saint Antoine, alors que d’une façon générale, le livre est sur la main gauche.

Le livre est fermé et tourné vers le pèlerin à Saint Germain de Rennes.

Voici quelques exemples parmi, tant d’autres.

La manière de représenter Saint Antoine est dans le pouvoir, dans l’imaginaire, dans la main de l’homme.

Les bienfaits de Saint Antoine, sont qu’en à eux, dans la croyance, dans la tradition, voir dans le subconscient de l’homme.

 

Notes:

(1) Voir article dans LusoJornal du 13 juin 2018

(2) En terme populaire, on appelle les habitants de Lisboa «os Alfacinhas». L’idée s’est répandue que pendant le siège de Lisboa, en 1384 (de 4 mois et 27 jours), Lisboa aurait pu supporter le siège en ne mangeant que de la laitue (alface).

 

Religião
X