Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le Meeting aérien de Cambrai-Niergnies espère avoir l’aviation portugaise

LusoJornal / DR LusoJornal / António Marrucho LusoJornal / António Marrucho LusoJornal / António Marrucho LusoJornal / António Marrucho LusoJornal / António Marrucho LusoJornal / DR LusoJornal / DR LusoJornal / DR LusoJornal / DR LusoJornal / DR

Il y a des évènements qui se préparent longtemps à l’avance, pour multiples raisons: prévoir des dates, des lieux, contacter des officiels, faire la promotion auprès du grand public, trouver des partenariats et des financements.

Le 6 septembre prochain aura lieu à l’Aéroclub Louis Blériot à Niergnies (Cambrai) l’un des plus importants Meetings aériens de France. Sont attendus 50.000 spectateurs, qui pourront visiter dans la matinée les avions et assister à un show aérien qui va durer 7 heures.

Le Consul Honoraire du Portugal à Lille, Bruno Cavaco, Président également du Comité France Portugal Hauts-de-France, est allé rencontrer, le samedi 29 février, la Communauté portugaise de Cambrai et le Président de l’Aéroclub, le Lieutenant-colonel de l’Armée Philippe Macé et le Capitaine Philippe Millet, Chargé de mission de l’Association Nationale des Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air à l’Aérodrome Louis Blériot de Cambrai-Niergnies.

Soulignons ici la manière très cordiale avec laquelle la Délégation portugaise a été reçue.

Philippe Macé qui organise également le Meeting de Plage de Boulogne-sur-Mer, le 05 septembre, et Philippe Macé qui organise celui de Cambrai, souhaiteraient honorer à la fois la Communauté portugaise de Cambrai, très active, et les As de l’aviation portugaise qui ont participé à la 1ère Guerre Mondiale et qui, après le conflit, ont réalisé des exploits au même titre que Louis Blériot.

C’était déjà grâce à l’action conjuguée du Capitaine Philippe Millet, du Consul honoraire de Lille et de l’Attaché militaire de l’Ambassade du Portugal à Paris que l’hélicoptère portugais EH-101 Merlin et les forces aériennes portugaises ont participé à un Meeting aérien en France pour la première fois. Ce fut le 16 septembre 2018 (1) dans l’Aérodrome de Merville, là où les Présidents français et portugais ont atterri lors des cérémonies du Centenaire de la Bataille de la Lys.

La participation portugaise à ce Meeting a été très appréciée et des passionnés ont même fait le déplacement depuis le sud de la France pour cette présence portugaise. Le Portugal ne participant plus depuis quelques années à des Meeting aériens, cette présence exceptionnelle d’un hélicoptère était une occasion au cours de ce Centenaire de rappeler ou faire découvrir que des aviateurs portugais avaient participé également à la Première Guerre Mondiale.

Le temps est donc venu de mettre à l’honneur les 14 aviateurs portugais qui ont participé à la Grande Guerre (2). Rappelons qu’Oscar Monteiro Torres est mort à Laon, le 20 novembre 1917. Cet aviateur pionnier et militaire portugais a été le premier et le seul aviateur portugais à mourir en combat pendant la 1ère Guerre Mondiale.

 

Année centenaire dans les Hauts-de-France

Nous sommes dans une année commémorative centenaire en région Hauts-de-France, avec l’attribution de la plus haute distinction militaire portugaise à la ville de Lille (octobre 1920) et l’arrivée, dans les années 1920, des premiers civils portugais qui sont venus participer à la reconstruction des villes fortement détruites, voire complètement comme la capitale du Bassin Minier, Lens, qui produisait l’énergie du charbon pour la France, aux côtés des Soldats restés après le conflit de la 1ère Guerre Mondiale sur l’Artois.

A savoir également qu’en 2018, la Patrouille de France avait aux côtés de l’aviation portugaise participé au Meeting de Merville. La Patrouille de France a de nouveau participé au Meeting de Cambrai et devrait faire un passage au Meeting de Plage de Boulogne-sur-Mer.

Rappelons ici que nous avons un deuxième Cimetière portugais dans le Pas-de-Calais en plus de celui de Richebourg. En effet, dans le Cimetière est de Boulogne-sur-Mer sont enterrés 44 soldats portugais qui ont été particulièrement commémorés, en 2018, par le Maire de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier.

Afin de mieux comprendre le projet et l’impact du Meeting, faisons une description du lieu et de son histoire. Préparer un Meeting d’une telle envergure demande un an de travail, des réunions, faire appel à des partenaires, notamment pour boucler le budget de 400.000 euros nécessaires pour un tel évènement.

L’entrée pour cet événement aéronautique de 7 heures de spectacle, ne coûtera que 3 euros.

Pour le moment, 7 pays sont déjà inscrits au Meeting. Quelques-uns des avions qui y seront présents, par sa rareté et son ancienneté, valent des millions d’euros. Trois cent trente bénévoles vont occuper le terrain pendant le Meeting. L’aérodrome Louis Blériot est idéalement placé, avec un espace adapté à une manifestation de cette envergure.

 

Un aérodrome historique

Rappelons que Louis Blériot est né à Cambrai le 1er juillet 1872 et qu’il fût le 1er aviateur à traverser la Manche le 27 juillet 1909. L’aérodrome, créé en 1930, a été inauguré en 1935. En août 1939 l’Armée prend possession du terrain.

Les Allemands prennent le contrôle de l’aérodrome fin mai 1940, au début de la Bataille de France. Il est alors brièvement utilisé comme terrain d’aviation par le JagdgeschwaderN 1 3 (JG 3), dont les Messerschmitt Bf 109 participent à la guerre-éclair contre l’Armée française et le Corps expéditionnaire britannique.

Des unités de l’Armée américaine, en route pour Cambrai, traversent la zone au début de septembre 1944. Le 10 septembre, le IX Engineer Command 862d Engineer Aviation Battalion prend le contrôle de l’aérodrome et entreprend des travaux de remise en état sommaire afin qu’il puisse être utilisé par l’aviation américaine.

A savoir que pendant la 2ème Guerre Mondiale, Hitler n’a séjourné que deux jours en France, dont un dans la région de Cambrai. Il a en effet atterri à l’aérodrome Louis Blériot lors d’une visite éclair. Il y a presque 80 ans, le 2 juin 1940, Cambrai, prise par les Allemands, est quasiment vidé de ses habitants. Des millions de civils désœuvrés convergent sur les routes. Ce jour-là, Hitler est dans la région pour motiver ses troupes à reprendre l’offensive. Hitler voulait comprendre pourquoi ses troupes avaient autant de difficultés à avancer dans la région, on était en plein Bataille de France.

 

Un Meeting depuis 1995

Quant au Meeting de Cambrai, il a vu le jour en 1995 et a lieu tous les 2 ans. L’aérodrome Blériot accueille, en septembre 2020, sa 5ème édition (avant le Meeting se déroulait sur la Base militaire aérienne 103 de Cambrai, qui se transforme pour devenir la plus grande base e-logistique d’Europe – e-valley).

Pour exemplifier la complexité d’une telle organisation, citons le cas de la Patrouille de France. Rien que pour qu’elle puisse être présente ce sont 82 chambres à réserver pour pilotes, mécaniciens, officiers et familles. Chaque avion présent coûte à l’organisation, entre 5 et 10.000 euros. Somme nécessaire pour payer le voyage et frais annexes pendant le Meeting.

Les organisateurs ont en projet également de mettre à l’honneur les aviateurs pionniers du début du XXème siècle, une bonne opportunité pour mettre en avant l’exploit des Portugais Gago Coutinho et Sacadura Cabral. Ces deux aviateurs portugais ont fait la première traversée de l’Atlantique Sud entre Lisboa et Rio de Janeiro, le départ ayant eu lieu le 22 mars 1922.

Pour la petite histoire de la visite, les membres de l’Aéroclub, après une visite de leur installation, ont proposé une petite balade au-dessous de la région de Cambrai dans un PA 28 de 160 chevaux, âgé d’une trentaine d’années. Son pilote, connu sous le nom de Lulu, 33 ans de service dans l’Armée de l’Air française, a fait voler à une hauteur de 1.500 pieds (600 mètres) et à une vitesse de 200 km/h. À un moment donné, il a voulu tester les émotions de la délégation portugaise. Il y a eu quelques sueurs froides, mais tout s’est bien passé! Belle et bonne expérience.

Mettons dès à présent dans nos agendas, la date du 6 septembre, jour du grand Meeting aérien de l’aérodrome Louis Blériot à Cambrai. Au même titre que la présence de trois voiliers de légende portugais les 6 au 9 août à Dunkerque, à l’occasion de l’événement The Tall Ships Races 2020, espérons qu’avec l’appui de personnes et institutions portugaises concernées, nous puissions avoir une participation de l’Aviation portugaise au Meeting de Cambrai et de Boulogne-sur-Mer, les 5 et le 6 septembre.

 

(1) Voir article dans LusoJornal du 06 septembre 2018

(2) Voir article dans LusoJornal du 24 août 2018

 

Comunidade
X