Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Comme chaque saison les matchs entre le Nantes Métropole et le Sporting Club de Paris attirent un nombreux public tant les spectateurs sont assurés d’assister à un bon match de futsal. Celui de dimanche dernier n’a pas dérogé à la règle loin sans faut. Les Parisiens sont venus en terre nantaise avec la ferme intention de continuer leur redressement et pour opérer une remontée au classement général. La victoire du Sporting Club de Paris est amplement méritée de l’aveu même de leurs adversaires tant les Parisiens ont maîtrisé le match et tant les occasions parisiennes furent nombreuses. Il n’y a pas de grand match sans grand gardien de but et dimanche, sur le parquet de Nantes, il y avait deux portiers de talent: Soares, côté parisien et Zardoya côté nantais.

Si la première mi-temps s’est terminée sur le score nul et vierge de 0-0, elle n’a pas pour autant été inintéressante. Sur la lancée de ses dernières prestations, le Sporting Club de Paris a pris le match à son compte dès l’entame de la rencontre et se procure, au cours des 10 premières minutes, 8 occasions franches – par Fabricio, Segura, Camara, Saadaoui notamment – dont 2 tirs qui se terminent sur le poteau (Camara et Caio).

Nantes Métropole a du mal à se projeter vers l’avant et peut compter sur son gardien, Zardoya, pour garder sa cage inviolée. La première action véritablement dangereuse des Nantais arrive à la 17ème minutes avec le tir de Dhee qui passe au-dessus du but parisien. Les tentatives de Fabricio (17 et 19 min) et de Teixeira (18 et 19 min) sont détournées ou stoppées par Zardoya.

A la mi-temps, les Parisiens mènent largement aux points, mais pas au tableau d’affichage.

La seconde période repart avec toujours une domination parisienne. C’est Teixeira, à la conclusion d’une action à 3, qui débloque le compteur pour le Sporting Club de Paris (0-1, 23 min). La partie semble s’équilibrer et Tiago Soares effectue une sortie autoritaire au pied pour empêcher Bendali d’égaliser. Après avoir récupéré le ballon dans les pieds d’un nantais au milieu de terrain, Caio s’en va marquer, en deux temps, son premier but sous ses nouvelles couleurs (0-2, 27 min). Ce second but réveille les nantais qui réagissent par un tir loin de Dhee qui surprend Soares (1-2, 28 min). Nantes Métropole est dans un temps fort mais la défense parisienne fait front et laisse passer l’orage bien épaulée par son gardien de but.

Les occasions sont moins nombreuses côté visiteurs, à noter néanmoins la reprise en demi-volée de Segura qui passe au-dessus du but nantais. Il reste 5 minutes de jeu et Fabrice Gacougnolle, l’entraîneur de Nantes Métropole tente le power-play. Bien regroupés et attentifs, les Parisiens s’accommodent bien de ce jeu adverse à 5 et ne concède pas d’occasions. A la suite d’une action assez confuse vue des tribunes – action sur laquelle Nantes demande une faute parisienne – les Parisiens remontent le ballon récupéré au milieu de terrain et le centre de Segura est détourné dans son but par Cabarcas. Malgré les contestations nantaises, le but est validé et le Sporting Club de Paris mène désormais 1-3 à la 37ème minute.

Les derniers efforts de Dhee et de Melki restent vains et les Parisiens s’imposent une nouvelle fois en terre ligérienne.

Cette deuxième victoire consécutive des hommes de Rodolphe Lopes permet au Sporting Club de Paris de monter à la cinquième place au classement général (à égalité avec son adversaire du jour).

La montée en puissance de cette équipe est indéniable et prometteuse et les joueurs devront rester sur cette dynamique pour aller chercher une nouvelle victoire samedi prochain à Toulon et poursuivre cette série en cours. C’est donc une équipe ambitieuse qui se déplacera dans le Var.

A noter que pour ce déplacement à Nantes, les Parisiens ont reçu le soutien sans faille et chaleureux des enfants du Village d’Enfants de Monts sur Guesnes (établissement de la Fondation Action Enfance, partenaire du Sporting Club de Paris) venus expressément de la Vienne pour les encourager. Une présence qui a fait chaud au cœur du staff et des joueurs de la capitale.

 

Buteurs: Sporting Club Paris: Teixeira, Caio et Cabarcas (csc). Nantes Métropole: Dhee.

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 0 Votos
0.0
X