Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

En clôture de sa première semaine de stage de reprise entamée dans son gymnase Carpentier, le Sporting Club de Paris s’est déplacé vendredi dernier en Belgique pour affronter le club de My Cars entraîné par un certain Luis Aranha, qui fit les beaux jours du club parisien il y a quelques années.

C’est avec un effectif remodelé pour cette nouvelle saison que le Sporting Club de Paris se présente sur le parquet wallon. Un point plus précis sur le mercato fera l’objet d’un prochain article, mais samedi, deux des nouvelles recrues ont joué: le gardien Laion de Freitas, un gardien de but italo-brésilien et l’international français Sid Belhaj, transfuge d’Accs.

C’était le premier match amical pour les Parisiens et déjà le troisième pour My Cars. On s’attendait donc à voir les hommes de Rodolphe Lopes souffrir dans cette rencontre. Mais au contraire, ce sont les Parisiens qui ont largement dominé les débats en l’emportant 5-1. A vrai dire, la qualité de l’équipe belge ne pouvait pas rivaliser avec une équipe du calibre du Sporting Club de Paris même en rodage. Néanmoins, le public, assez nombreux, a pu apprécier du beau jeu, de beaux mouvements et des jolis buts…

Dès le coup d’envoi, les Parisiens prennent le jeu à leur compte et ne laissent que peu de ballons à leurs hôtes. Ils exercent également un pressing sur les relances adversaires et profitent d’une récupération haute de Dos Reis qui centre pour Barboza pour le premier but (0-1, 6 min). Action quasi similaire quatre minutes plus tard quand Soumaré chipe la balle dans les pieds d’Amelot et la transmet à Barboza qui, face au but, marque d’un pointu (0-2).

Les réactions belges sont timides et bien stoppées par De Freitas. Toutefois, sur une relance lointaine de Claus, le gardien de My Cars, Rahou surprend le gardien parisien pour la réduction du score (1-2, 15 min). Bien que dominateur, le Sporting Club de Paris pêche dans la dernière passe ou la finition… mais c’est un peu normal après seulement une semaine de travail collectif.

A la reprise, pas de changement de scénario et, sur un centre de Saadaoui, le pauvre Dujacquier détourne le ballon dans ses propres filets (1-3).

Physiquement, les Parisiens commencent à souffrir, ce dont tentent de profiter les Belges. Ils se montrent menaçants et leurs tentatives permettent à De Freitas de faire étalage de son talent et de son très bon jeu au pied. Le Sporting Club de Paris laisse passer l’orage, défend bien, mais se retrouve à 5 fautes dès la 23ème minute.

Après cette petite période de domination adverse, les Parisiens reprennent la direction du jeu et proposent des phases de jeu rapides à 3 qui débouchent sur des occasions nettes. L’une d’elles se concrétise même par un but à la 29ème minute: Soumaré récupère le ballon dans sa surface de réparation, il élimine un adversaire et transmet sur l’aile gauche à Chaulet qui renverse pour le même Soumaré, qui, depuis l’aile gauche, envoie le ballon dans le but (1-4).

Les Belges décident de jouer en power-play la fin de la partie. Inoffensifs et maladroits, les hôtes sont à tout moment à la merci d’une récupération parisienne et d’un tir lointain dans leur but vide. Dans cet exercice, Chaulet et De Freitas tentent leur chance sans succès, leurs tirs frôlent le poteau gauche de la cage adverse. Saadaoui est plus précis à la 35ème minute quand il expédie du pied droit (lui le gaucher!) la balle dans le but déserté (1-5).

My Cars a une dernière occasion mais De Freitas arrête le tir à 10 mètres accordé à Dujacquier pour une sixième faute.

Ce premier match amical doit être riche d’enseignements pour le staff. Il leur reste 4 semaines de travail avant la reprise du Championnat pour amener l’équipe à son meilleur niveau. D’ici là, d’autres recrues sont attendues. Nous ferons un point rapidement sur l’évolution de l’effectif parisien à l’intersaison.

 

My Cars 1-5 Sporting Club de Paris

Buteurs: Sporting Club Paris: Barboza (x2), Soumaré, Saadaoui, Dujacquier (csc). My Cars: Rahou.

 

Desporto

 

X