Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les suaves soirées de Fado de Portologia

Julien dos Santos est un jeune entrepreneur, ce qui est bien, et un jeune entrepreneur sympathique, ce qui est plus rare. Sa passion pour les vins de Porto l’a conduit à ouvrir une boutique à Paris, près du Centre Beaubourg (après celle de Porto et en attendant celle, prochaine de Lisboa) où l’on trouve le plus grand choix de vins de Porto de la capitale, privilégiant les petits producteurs. Mais on y trouve aussi d’autres vins du Portugal, et quelques petiscos (savoureux) pour les petites faims.

Et Julien dos Santos aime bien le fado. Il accueille donc avec Catarina, son épouse et leur équipe, des soirées de fado tous les quinze jours, le mercredi de 20h00 à 22h30. On y boit, on peut y manger et surtout on écoute le fado. Le lieu n’est pas bien grand: 36 places, pas une de plus. Il y a donc intérêt à réserver.

Le rituel est simple: après une guitarrada Filipe de Sousa (guitarra) et Nuno Estevens (viola), qui assurent aussi la programmation, une rapide présentation de ce qu’est le fado (bien utile pour la clientèle non lusophone, mais pas seulement) et l’invité(e) du jour – le très «bairrista» et virevoltant Paulo Manuel mercredi dernier – propose quelques fados en première partie, la seconde partie est dévolue au fado vadio – par exemple, Teresa Rodrigues, de l’Académie de fado, João Rufino, Daniela Costa, Lizzie, bien connus des nuits de fado parisiennes, s’y collèrent ce même mercredi – avant de laisser la conclusion de la soirée aux fados de l’invité(e) du jour. Le tout parsemé de précisions sur l’histoire de tel ou tel fado, et, toujours pour les non lusophones, une indication du thème de chaque fado. Simple, mais diablement efficace, bien aidé par l’atmosphère chaleureuse de l’endroit, qui se transforme ces soirs là en tasca lisboète. On se croirait à Alfama, nous confiait ce soir-là une cliente, ravie.

Soulignons en outre que Portologia devient le seul lieu à Paris intra-muros proposant du fado deux fois par mois. Il n’est égalé dans cette régularité que par la Casa Saudade de Versailles. Il y a du fado également chaque dimanche soir du restaurant L’Express, à Clichy-la-Garenne depuis son exil de la rue Cardinet à Paris.

La programmation des invité(e)s est un savant dosage entre chanteuses et chanteurs, entre générations, depuis les «vétérans» jusqu’aux nouveaux talents, incluant parfois des artistes évoluant au Portugal quand ils sont de passage à Paris. Ce sera par exemple le cas du fadiste Miguel Ramos, l’un des piliers des nuits fadistes lisboètes, qui sera l’invité de la soirée du 7 mars.

Bref, des moments de bonheur, à des prix (très) raisonnables, générateurs d’une douce euphorie. Suaves, on vous dit.

 

Portologia

42 rue Chapon

75003 Paris

Infos: 09.52.59.22.29

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 11 Votos
7.3
X