Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le film portugais «As Armas e o Povo» du Collectif des Travailleurs du Secteur Cinématographique (1975, 1h21) est programmé dans le cadre du Festival Lumière, qui a lieu du 12 au 20 octobre, à l’Institut Lumière de Lyon. Le film est projeté en version originale sous-titré en français, sous le nom de «Les fusils et le peuple».

Du 25 avril au 1er mai 1974, dix équipes de tournage filment Lisboa en liesse. Des militaires aux manifestants, la parole est libérée. Images des premiers jours de la révolution des Œillets.

«Le 25 avril 1974, l’armée portugaise renverse le régime de Marcelo Caetano, issu de la dictature de Salazar, afin de rétablir la démocratie. Deux chansons de Paulo de Carvalho et Zeca Afonso donnent le signal: le coup d’État est en cours. Tout bascule en quelques heures, le Premier Ministre Caetano est contraint de quitter le pouvoir et s’exile. La révolution est pacifique. Le MFA (Mouvement des Forces armées), né au sein même de l’armée nationale, est constitué d’officiers en désaccord avec la politique coloniale menée en Angola et qui portent – ainsi que tous les conjurés – un œillet à la boutonnière. Les militaires sont soutenus par la population exaltée; ils mettent ainsi ensemble un terme à quarante-huit ans de dictature» peut-on lire dans une note d’information de l’organisation du Festival. «Au cœur du mouvement cinématographique qui accompagne la Révolution des Œillets, le Collectif des Travailleurs du Secteur Cinématographique. Envoyant sur le terrain plusieurs équipes et des dizaines de techniciens, le collectif interroge les citoyens et les soldats et filme la démocratie en marche. Des images puissantes, un témoignage essentiel. Jusque-là muselé par le régime de Salazar, le cinéma social et politique reprend la place qui aurait dû être la sienne et assume son véritable pouvoir».

Dans le film on peut voir les narrateurs Fernando Balsinha, Adelino Gomes et Júlio Isidro, ainsi qu’Álvaro Cunhal, Francisco Pereira de Moura, Nuno Teotónio Pereira, Glauber Rocha et Mário Soares.

Les séances seront le lundi 14 octobre, à 17h00, au Cinéma Opéra et le mardi 15 octobre, à 21h30, au Lumière Fourmi. Ces deux projections se feront en présence de José Manuel Costa, vice-Président de la Cinemateca Portuguesa de Lisboa.

 

LusoJornal Artigos
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
8.6
X